Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Alexandre Bakker : manières et métamorphoses

Publié le par Claude Léa Schneider

Alexandre Bakker, Encre n°32 (détail)- 2017.

Alexandre Bakker, Encre n°32 (détail)- 2017.

"Ce qu'on crée ne correspond pas forcément à ses goûts, mais il ne faut pas imposer ses goûts sur ce qu'on est en train de produire."

C'est par cette réflexion sur la création que  l'artiste Alexandre Bakker aborde la préparation de l'entretien qu'il m'a accordé pour l'émission POINT DE RENCONTRE sur Radio Simone

Nous nous rencontrons à l'occasion de l'exposition  de ses Encres sur deux sites de la Bibliothèque Municipale de Dijon : La Nef et La Bibliothèque Patrimoniale et d'Etude.

En miroir sont également exposées des gravures d'artistes  maniéristes et de quelques autres artistes,  choisies "de façon  intuitive" par Alexandre Bakker dans les fonds patrimoniaux de la Bibliothèque où il a lui-même travaillé pendant plusieurs années avant de se consacrer entièrement à ses travaux d'artiste et d'écrivain.

 

Choix d' Encres d'Alexandre Bakker (2009 à 2017). Cliquez sur la flèche pour faire défiler les images.
Choix d' Encres d'Alexandre Bakker (2009 à 2017). Cliquez sur la flèche pour faire défiler les images.
Choix d' Encres d'Alexandre Bakker (2009 à 2017). Cliquez sur la flèche pour faire défiler les images.
Choix d' Encres d'Alexandre Bakker (2009 à 2017). Cliquez sur la flèche pour faire défiler les images.
Choix d' Encres d'Alexandre Bakker (2009 à 2017). Cliquez sur la flèche pour faire défiler les images.

Choix d' Encres d'Alexandre Bakker (2009 à 2017). Cliquez sur la flèche pour faire défiler les images.

Fusion temporelle,  reflet d'une grande culture artistique,  prolifération quasi cellulaire des formes, illusion de l'image, allégories et cryptage, présence obsédante des corps et des visages, force du noir et blanc, extrême rigueur du dessin, violence tantôt latente, tantôt éclatante, comme celle qui envahit nos multiples écrans : Alexandre Bakker est bien un artiste "maniériste" du 21ème siècle.

Lieux :

La Nef
1 place du Théâtre  - Tél. 03 80 48 82 55
Réseau Divia : L6, B11 et City > arrêt Théâtre
Venir à vélo : station Vélodi place du théâtre
  Horaires habituels
du mardi au vendredi de 11h à 18h, samedi de 10h à 17h

Bibliothèque patrimoniale  et d'étude :

3 rue de l'École de droit - Tél. 03 80 48 82 30
Réseau Divia : L6, B11, City > arrêt Bibliothèque
Venir à vélo : station Vélodi rue Chabot-Charny
Horaires habituels :
mardi, jeudi et vendredi de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h30, mercredi et samedi de 9h30 à 18h30

Les 2 sites se trouvent au Centre Ville de Dijon et l'on va très facilement à pied de l'un  à l'autre.

Réservation des visites commentées : 03 80 48 82 30

Découvrez l'autoportrait en entier.

Découvrez l'autoportrait en entier.

NB :  la rencontre du 14/09 aura lieu à 12h30 ; Alexandre Bakker commentera son exposition pour les Journées du Patrimoine.

NB : la rencontre du 14/09 aura lieu à 12h30 ; Alexandre Bakker commentera son exposition pour les Journées du Patrimoine.

Alexandre Bakker : manières et métamorphoses

Publié dans Radio Simone

Partager cet article

Repost 0

Adrien Sauvage photographe

Publié le par Claude Léa Schneider

 

Je vous l'avais promis : en avant-première voici  quelques interviews réalisées cet été et  hébergées provisoirement  par Soundcloud, mais bientôt à l'écoute sur le site de Radio Simone, votre webradio qui dijonne !

Premier invité : Adrien Sauvage, un jeune photographe hors du commun qui propose l'exposition de ses photographies : Une garde aux Urgences, fruit de son remarquable travail pendant ses deux années d' apprentissage aux Archives Départementales de la Côte d'Or, 8 rue Jeannin à Dijon.

L'exposition est visible aux Archives,  jusqu'à fin septembre, du lundi au vendredi, de 8h30 à 17h.

Ne la manquez pas !

A l'occasion du vernissage, je lui avais donc posé quelques questions. Pour écouter l'interview (réalisée sur place et non en studio, veuillez excuser la médiocre qualité technique), cliquez sur le lien ci-dessous.

 

 

Vous pouvez également suivre le travail d'Adrien Sauvage sur sa page Facebook,

ici :

https://www.facebook.com/Adrien-Sauvage-Photographies-1505617009712857/

Adrien Sauvage photographe
Adrien Sauvage photographe

Publié dans Radio Simone

Partager cet article

Repost 0

C'est la rentrée !

Publié le par Claude Léa Schneider

Bonjour à tous,

Après une interruption prolongée pour de tristes  raisons familiales, des tracas associatifs , beaucoup de travail,   mais aussi une positive reconversion et la mise en œuvre de projets culturels, dont la création collective d’une webradio, je suis heureuse de vous retrouver pour cette rentrée 2017 que je vous souhaite excellente !

Je remercie très chaleureusement tous les visiteurs qui, malgré cette trop longue pause, ont continué à  consulter l'almanach.

 Un grand coup de chapeau au Directeur des Archives départementales de la Côte d’Or  dont l’article  que je lui ai consacré dans ces pages en avril dernier  :  Edouard Bouyé, archiviste dans la cité  a été lu par près de 300 visiteurs !

Une web radio culturelle  associative ?  Eh oui ! Elle est née cet été, nous sommes  une quinzaine à lui construire une jolie plateforme,  elle vous accueillera bientôt et elle a déjà un prénom.

Dès demain  matin, je vous donne rendez-vous pour la première interview de notre émission POINT DE RENCONTRE,  à écouter d'abord sur ce blog, puis bientôt directement sur Radio Simone.

Qui ce sera ? Surprise !

A demain !

C'est la rentrée !

 

 

Publié dans Accueil

Partager cet article

Repost 0

Flâneries et conf 'errance Aloysius Bertrand

Publié le par Claude Léa Schneider

L'association La VOix des MOts vous propose  en mai prochain un programme d'activités variées pour fêter à Dijon  les 210 ans de la naissance du poète Aloysius Bertrand, inventeur du poème en prose.

Pour ma part, j'aurai le plaisir de vous retrouver les 6, 12 et 13 mai pour une conf' errance très gothique et métal ! (affiche ci-dessous)

Découvrez aussi les expos, les concerts, les rencontres, la librairie permanente, les balades, le pique-nique, etc ... de ces Flâneries Vagabondes : c'est juste en-dessous sur le programme complet. A bientôt !

 

Flâneries et conf 'errance Aloysius Bertrand
Flâneries et conf 'errance Aloysius Bertrand
Flâneries et conf 'errance Aloysius Bertrand
Flâneries et conf 'errance Aloysius Bertrand

Publié dans Les Yeux de Goethe

Partager cet article

Repost 0

Edouard Bouyé, archiviste dans la cité

Publié le par Claude Léa Schneider

Edouard Bouyé, archiviste dans la cité

Le Mot sur la Main n° 50 reçoit Edouard Bouyé, directeur des Archives départementales de la Côte-d'Or- depuis juillet 2013- à l'occasion  de la sortie de son livre : L'archiviste dans la cité. Un ver luisant. Editions Universitaires de Dijon.  (photo ci-contre).

Un titre qui interpelle et interroge. N'ayez pas peur de l'éditeur. Ce petit livre d'une centaine de pages (au modeste prix de 8€) se lit "comme un roman" !

Pour être honnête je dois dire que j'avais l'intention de l'inviter avant de savoir qu'il préparait un livre sur le métier d'archiviste, parce que, sur  le site et la page facebook  des Archives départementales de Côte d'Or, ça bouge ! Et c'est loin de la représentation que l'on peut communément en avoir.

Le site, c'est ici :

http://www.archives.cotedor.fr/cms/home.html

La page facebook, c'est là :

https://www.facebook.com/archives21/?fref=ts

Petit rappel : Edouard Bouyé est archiviste-paléographe de formation (Ecole Nationales des Chartes et Fondation Thiers),  il a été directeur-adjoint des Archives départementales de la Vienne (1997-2000), puis  il a dirigé les Archives départementales du Cantal de 2004 à 2013. Il a  collaboré à plusieurs ouvrages ( cliquez sur les couvertures ci-dessous pour les voir en entier).

Il a en outre le titre de "Conservateur général du Patrimoine" depuis 2015.

 

Couverture

Edouard Bouyé, archiviste dans la citéEdouard Bouyé, archiviste dans la cité

Archiver : c'est un métier !

A la maison, vous croyiez bien que vous alliez vous débarrasser du papier, mais vous vous apercevez que toutes sortes d'archives encombrent tiroirs et ordinateurs familiaux ...Et que faire de toutes ces images dans la mémoire de votre téléphone ? Sur le Cloud ? A propos, pour les photos de vacances, vous en êtes à combien de disques durs ?

Vous ne savez plus très bien comment vous y prendre ... Normal : archiver c'est un métier ! Et c'est même un métier dont la professionnalisation est récente. Avant .... Comment ça se passait, au fait ? Eh bien Edouard Bouyé nous le raconte avec humour -"La dernière roue du carrosse", "juste avant la déchetterie" ! dans le premier chapitre de son Ver luisant .

Il est sûr que la révolution numérique a tout changé, pour l'archiviste comme pour le chercheur, amateur ou professionnel, le chercheur "pressé et occasionnel" ou le "chercheur au long cours".

Photo: Archives départementales de la Côte-d'Or.(ADCO)

Photo: Archives départementales de la Côte-d'Or.(ADCO)

La règle des 5 C

Cette règle résume les grandes lignes des nombreuses tâches professionnelles d'un directeur des archives :

Collecter - Classer- Communiquer- Contrôler- Conseiller.

C'est non seulement un travail de chercheur, mais c'est  aussi un " engagement croissant en faveur des publics" :  former, enseigner, donner des cours (de latin, de paléographie...), accomplir différentes missions pédagogiques auprès des scolaires ...

Pour découvrir toutes les activités pédagogiques et culturelles proposées par les Archives départementales de Côte-d'Or, 8 rue Jeannin à Dijon,  c'est ici :

http://www.archives.cotedor.fr/cms/home/activites-culturelles.html

Photos : ADCO
Photos : ADCOPhotos : ADCOPhotos : ADCO

Photos : ADCO

Un foyer de rayonnement culturel

Mais ce qui importe aussi énormément à Edouard Bouyé c'est de faire des Archives un foyer de rayonnement culturel et de "mettre en bouche" par différentes  lectures publiques, souvent associées à la musique,  les trésors découverts dans les archives, comme les témoignages poignants et de grande qualité littéraire révélés par  La Grande collecte (1914-1918) par exemple.

Une nécessaire "mise en bouche "

Pour écouter Edouard Bouyé, suivez ce lien :

Et découvrez dans la dernière partie de son livre de nombreux extraits de ces découvertes.

Ci-dessous, quelques exemples de la variété des expositions, lectures, concerts, conférences qu'il nous propose, dans le site magnifique de l'Hôtel du chancelier  Rolin.

Il se passe toujours quelque chose aux Archives départementales de Côte-d'Or ! (photos ADCO)
Il se passe toujours quelque chose aux Archives départementales de Côte-d'Or ! (photos ADCO)
Il se passe toujours quelque chose aux Archives départementales de Côte-d'Or ! (photos ADCO)
Il se passe toujours quelque chose aux Archives départementales de Côte-d'Or ! (photos ADCO)
Il se passe toujours quelque chose aux Archives départementales de Côte-d'Or ! (photos ADCO)
Il se passe toujours quelque chose aux Archives départementales de Côte-d'Or ! (photos ADCO)

Il se passe toujours quelque chose aux Archives départementales de Côte-d'Or ! (photos ADCO)

Best of de citations

Un petit best of non exhaustif de citations du livre d'Edouard Bouyé :

Paroles d'un "cost-killer" :" Les vieux papiers iront à la bibliothèque, les plus récents, je les ferai déverser sur le trottoir, devant les Archives départementales qui seront bien obligés de les prendre. Le reste sera détruit."

"L'enjeu, pour les archives, est de donner à tous l'envie et les moyens de se frotter à la recherche."

"La mémoire se prépare."

"L'essentiel est de pouvoir répondre à la demande de quelque 1200 services producteurs d'archives dans la détresse ou la perplexité, et de réagir  aux "signalements" que peuvent  nous faire des usagers auxquels un notaire a refusé la communication d'une minute du XIXe siècle, ou auxquels une commune a opposé la disparition ou l'égarement d'un document ancien."

"Il convient de développer une posture d'attention aux besoins, d'empathie."

"En 2013, 10,4 millions de visiteurs sont venus se connecter 51,6 millions de fois sur les sites Web des Archives départementales pour y consulter 2,2 milliards de pages et d'images!"

"La culture de chacun enrichit la culture de tous, et réciproquement, dans un cercle vertueux de partage démonétisé de la connaissance."

"Comprendre tout, sans rien juger: cela vaut pour les personnages de papier comme pour les contemporains."

"Les archivistes archivent le pouvoir, mais leurs compétences et leurs appétences se situent plus volontiers du côté des savoirs."

 

Les Archives départementales de Côte-d'Or dans l'Hôtel du chancelier Rolin, un site exceptionnel (photos ADCO)
Les Archives départementales de Côte-d'Or dans l'Hôtel du chancelier Rolin, un site exceptionnel (photos ADCO)Les Archives départementales de Côte-d'Or dans l'Hôtel du chancelier Rolin, un site exceptionnel (photos ADCO)Les Archives départementales de Côte-d'Or dans l'Hôtel du chancelier Rolin, un site exceptionnel (photos ADCO)

Les Archives départementales de Côte-d'Or dans l'Hôtel du chancelier Rolin, un site exceptionnel (photos ADCO)

Et bien sûr, le podcast du Mot sur la Main

Pour terminer, Edouard Bouyé vous propose d'écouter ( lien plus bas) la voix éraillée de Vladimir Vissotstsky (1938-1980), poète et chanteur russe dissident, qui fut le mari de l'actrice Marina Vlady.

Une chasse au loup à écouter en regardant sur le site des Archives "HOMME ET LOUP 2000 ANS D'HISTOIRE, une base de données unique en France, ici :   http://www.unicaen.fr/homme_et_loup/

Le podcast complet de l'interview d' Edouard Bouyé sur Radio Cultures Dijon  100.0 FM est ici : http://radio-cultures-dijon.com/podcasts/le-mot-sur-la-main-les-archives-departementales-172

A bientôt !

Publié dans Le Mot sur la Main

Partager cet article

Repost 0

Solidarité internationale : une famille engagée.

Publié le par Claude Léa Schneider

Solidarité internationale : une famille engagée.

Bonjour à tous ! Nous étions nombreux dans le studio pour ce n°54 du Mot sur la Main puisque nous recevions les 8 membres de toute une famille très engagée dans la solidarité.

Jean-Pierre Thorey et Marie-Françoise Bossuat sont  partis deux ans en coopération à Rabat au Maroc de septembre 2010 à octobre 2012.

 

Perrine Thorey est  partie un an dans un petit village de Palestine en tant que volontaire, dans le cadre d’une mission de solidarité internationale en  2014. 

 

Frédéric et Emilie Schmitt  et leurs trois enfants Jules, Robin et Anouk sont partis de l'été 2015 à l'été 2016 en mission humanitaire à Kénitra (au nord de Rabat).

 

Tous sont partis en mission humanitaire avec la Délégation Catholique pour la Coopération (DCC). sur place, ils ont aussi travaillé avec d'autres associations.

Pour en savoir davantage sur la DCC :

 

http://ladcc.org/qui-sommes-nous/

 

 

 

A noter qu'ils n'étaient ni touristes ni "expats", mais volontaires pour des missions humanitaires !

Pour découvrir comment s'est passé leur séjour, ce qu'ils ont fait sur place, quel était le quotidien de chacun, y compris des trois enfants scolarisés à Kénitra, quelles étaient les conditions matérielles, quelle langue apprendre et quelle langue parler, etc  ...

Je vous invite donc à écouter le podcast de l'émission et vous entendrez que chacun des huit  a eu droit à la parole ! c'est ici :

http://radio-cultures-dijon.com/podcasts/le-mot-sur-la-main-une-famille-solidaire-et-engagee-329

Si vous voulez découvrir le blog de Marie-Françoise et Jean-Pierre au Maroc , c'est ici :

http://dcc-rabatjpmf.over-blog.com/article-36-presque-le-dernier-chapitre-juillet-2012-108076848.html

Une citation de Jean-Pierre : "Le service est valorisant aussi pour celui qui le rend."

 

Pour bien comprendre la situation de Perrine en Palestine, quelques repères cartographiques (source : http://www.artistes-contre-le-mur.org/palestine.htm)

Une citation de Perrine  : " Les Palestiniens sont en colère contre leur gouvernement, contre celui d'Israël et contre l'Occident."

 

Des articles où l'on parle de la mission marocaine de Frédéric et  Emilie avec leurs enfants :

http://ladcc.org/actualites/presse-et-medias/

Une famille dijonnaise part en mission humanitaire au Maroc

http://ladcc.org/wp-content/uploads/Bien-Public_Volontaires-pour-le-Maroc.pdf

http://www.bienpublic.com/edition-dijon-ville/2016/09/12/la-famille-schmitt-a-vecu-une-annee-en-terres-inconnues

Une citation de Frédéric : « On n’a pas envie de mélanger musulmans et islamistes. Au contraire, quand on nous a dit Maghreb, on s’est dit que c’était une chance dans le contexte actuel et que ça a du sens. Nos enfants font partie des citoyens de demain. Ils vont pouvoir découvrir l’islam, faire la différence entre les musulmans et ceux qui se radicalisent. »

 

Marie-Françoise est une grande lectrice !  En écoutant l'émission, vous découvrirez quel métier elle exerçait auparavant.

Avec  la Maison de la Méditerranée, elle  vous recommande quelques lectures, de quoi occuper votre été !   cf les 2 fichiers images ci-dessous, classés par ordre alphabétique de pays.

Pour consulter le site de la Maison de la Méditerranée à Dijon :

  •  

http://www.maisondelamediterraneedijon.fr/

 

 

à partir de K.Daoud, dans l'ordre : Algérie, Egypte, Espagne, Grèce, Italie,Israël.
à partir de K.Daoud, dans l'ordre : Algérie, Egypte, Espagne, Grèce, Italie,Israël.
à partir de K.Daoud, dans l'ordre : Algérie, Egypte, Espagne, Grèce, Italie,Israël.
à partir de K.Daoud, dans l'ordre : Algérie, Egypte, Espagne, Grèce, Italie,Israël.
à partir de K.Daoud, dans l'ordre : Algérie, Egypte, Espagne, Grèce, Italie,Israël.
à partir de K.Daoud, dans l'ordre : Algérie, Egypte, Espagne, Grèce, Italie,Israël.

à partir de K.Daoud, dans l'ordre : Algérie, Egypte, Espagne, Grèce, Italie,Israël.

à partir de " Le pays que je te ferai voir" Maroc (3 titres), Syrie, Turquie (2 titres).
à partir de " Le pays que je te ferai voir" Maroc (3 titres), Syrie, Turquie (2 titres).
à partir de " Le pays que je te ferai voir" Maroc (3 titres), Syrie, Turquie (2 titres).
à partir de " Le pays que je te ferai voir" Maroc (3 titres), Syrie, Turquie (2 titres).
à partir de " Le pays que je te ferai voir" Maroc (3 titres), Syrie, Turquie (2 titres).
à partir de " Le pays que je te ferai voir" Maroc (3 titres), Syrie, Turquie (2 titres).
à partir de " Le pays que je te ferai voir" Maroc (3 titres), Syrie, Turquie (2 titres).

à partir de " Le pays que je te ferai voir" Maroc (3 titres), Syrie, Turquie (2 titres).

Perrine vous recommande aussi  quelques livres : voir fichier images ci-dessous, ainsi que des reportages :

Le documentaire ARTE  « Les colons » (en 2 parties) http://boutique.arte.tv/f11323-colons_prophetie 

Documentaire « Blagues à part » de Vanessa Rousselot – sujet : l’humour palestinien : https://www.youtube.com/watch?v=LZUcBuy1r8s

La série documentaire « 24H Jérusalem » diffusée sur Arte il y a 3 ans.

http://television.telerama.fr/television/24h-jerusalem-sur-arte-recit-de-tournage-d-un-projet-hors-norme,111046.php

Solidarité internationale : une famille engagée.
Solidarité internationale : une famille engagée.
Solidarité internationale : une famille engagée.
Solidarité internationale : une famille engagée.
Emilie, Perrine et Marie- Françoise vous recommandent les trois films ci-dessus.
Emilie, Perrine et Marie- Françoise vous recommandent les trois films ci-dessus.
Emilie, Perrine et Marie- Françoise vous recommandent les trois films ci-dessus.

Emilie, Perrine et Marie- Françoise vous recommandent les trois films ci-dessus.

Pour rester dans le thème, et aussi parce que le Maroc était l'invité d'honneur du Salon du Livre 2017, je vous recommande l'intégrale des romans de Tahar Ben Jelloun. Photo ci-dessous Tahar Ben Jelloun signant un livre pour Marie-Françoise, au Maroc.

 

 

Une des musiques de l'émission : une belle recette d'aubergines !

Et pour terminer, une belle flashmob palestinienne sur le port de Gaza qui donne irrésistiblement envie de danser

Le mot sur la main, c'est sur le 100.0 FM

Et  le podcast de l'émission est là :

http://radio-cultures-dijon.com/podcasts/le-mot-sur-la-main-une-famille-solidaire-et-engagee-329

A bientôt !

 

Publié dans Le Mot sur la Main

Partager cet article

Repost 0

Demandez le programme !

Publié le par Claude Léa Schneider

Demandez le programme !

Les temps sont durs pour la culture. Vous avez remarqué ?  Quand vous allez au théâtre, il est de plus en plus difficile de se procurer un vrai programme. Même pour un spectacle de prestige, on vous donne une mince feuille A4 imprimée recto-verso et pliée en 2.

Les restrictions budgétaires  sont telles dans la création théâtrale que bien souvent les acteurs doivent se partager les rôles ! Et d’ailleurs beaucoup sont passés maîtres dans ces rôles transformistes. On croyait qu’ils étaient 16, et quand ils viennent saluer, on découvre avec admiration qu’ils n’étaient que 4 ! C’est pour ça qu’on aimerait bien avoir un programme pour savoir quel acteur ou actrice tenait  tout à la fois les rôles de la Comtesse, du chien, de la petite fille aux allumettes et  d'Estragon.

Mais les programmes de théâtre sont honnêtes : si 2 acteurs se partagent un rôle en alternance parce qu’ils sont obligés d’avoir un autre boulot à côté pour pouvoir survivre, c’est écrit ! Enfin, pas qu’ils font la plonge au restau du coin, mais qu’ils jouent en alternance.

Demandez le programme !

Alors que c’est tout le contraire pour les élections présidentielles : vous avez remarqué ? 11 acteurs pour un seul rôle et beaucoup de programmes. Les candidats sont tellement nombreux, que-vous avez vu ? dans les deux soirées télévisées, ils étaient debout ! pendant plus 3 heures ! ou alors ils avaient des petits appuie-fesses très mesquins et inconfortables, comme ceux des stations de la ligne 14 du métro parisien, pour empêcher tout un chacun de profiter indûment d’un petit moment de repos.

 Est-ce qu’on veut appliquer partout la cruelle loi du cocotier ?  Histoire d’éliminer physiquement le candidat qui va s’écrouler au bout de 2h47 mn et qu’on va évacuer sur une civière?

Non, c’est sans doute c’est  parce qu’il n’y avait plus assez de chaises dans le studio.

C’est tout le contraire du Club Sandwich où nous, à Radio Cultures, on a 2 chaises par personne, pas une chaise pour chaque fesse, non, 2 chaises superposées parce que la table du studio est un peu trop haute ! Mais l’avantage c’est que ça nous aide à prendre de la hauteur sur les événements.

Demandez le programme !

Mais, pour en revenir aux programmes des candidats,  nouveauté, pour la première fois on ne les recevra pas dans nos boîtes à lettres. Eh bien tant mieux pour les arbres ! Et même si c’était du papier recyclé, combien de milliers de tonnes on a auparavant jetés à la poubelle …

A la place, vous avez remarqué ?  les candidats  associent leur programme. Ils se refilent le linge pour le laver en famille. Ça fait des économie d’électricité : - Ah ? tu fais tourner un programme euro-sceptique ? Tiens, j’ai quelques promesses,  je peux les mettre dans ta machine ? - Oui, pas de souci, ça ne pèsera pas plus de 5kg de toute façon.

- Ah, tu fais un programme couleur « je promets les milliards qu’on n’a pas » : je peux te laisser ma chemise ? - Oui, pas de soucis, j’ai déjà la planche à repasser les billets virtuels qui tourne !

Ah les programmes électoraux ! Quelle poésie épique et héroïque !  Il y a ceux qui rêvent  leurs programmes,  il y a ceux qui, une fois  élus, n’ont plus l’intention  de réaliser le rêve qu’ils ont vendu,  et ceux qui, une fois élus, ont la ferme intention de l’appliquer, mais n’y arrivent pas, parce qu’on leur met des bâtons dans les décrets. On en connaît quelques-uns et de tous les style, dont un outre-atlantique.

Mais est-ce que les  grandes décisions politiques se décident sur un programme ? Imagine-t-on De Gaulle annonçant dans un programme électoral qu’il allait redonner son indépendance à l’ Algérie ? Imagine-t-on un programme pour faire tomber le Mur de Berlin ? Est-ce que refuser d’associer la France à la guerre en Irak s’est décidé dans un programme ? Non !

La face du monde tient parfois à quelques mots dits dans l’instant.

Demandez le programme !

A la place du programme électoral, je demande plutôt un plan de vol. Suggestion : pourquoi on ne soumettrait pas les candidats aux tests physiques et psychologiques auxquels sont soumis les pilotes de ligne des vols longs courriers, alors qu’ils embarquent au maximum par vol  400 personnes pour une 20taine d’heures ? Alors que notre postulant-e au fauteuil présidentiel va embarquez 66 millions de personnes pour 5 ans ?

Mais, continuez donc à demander le programme …

Les candidats du jeu de téléréalité Eden sur Channel 4

Les candidats du jeu de téléréalité Eden sur Channel 4

Demandez aussi  le programme télé ! ça peut être utile de lire le programme télé, surtout quand on participe à une émission de téléréalité ! Il y a un an, au mois de  mars 2016, les 23 candidats du jeu Eden de la chaine britannique Channel 4, sont partis au nord de l’Ecosse dans une forêt hostile  pour vivre complètement coupés du monde, sans téléphone, sans télé, sans internet, sans rien … Ils devaient apprendre à survivre. Pendant un an. Donc ils sont revenus récemment, fin mars 2017, ils pensaient qu’ils allaient  être reçus comme des stars !

 Et c’est là qu’ils auraient tout de même dû s’abonner à un programme télé dans leur forêt d’Ecosse. Parce que Channel 4 avait déprogrammé l’émission depuis  le mois d’août,  personne ne les avait prévenus et personne ne les attendait. Ce qui fait qu’ils en ont bavé pendant 8 mois, pour rien !!!

Demandez le programme !

Pour terminer sur cette folie des grandeurs des programmes télévisuels et présidentiels, je rappelle à votre méditation dominicale les dernières paroles du programme politique de Don Salluste/ Louis de Funès  dans La Folies des Grandeurs : « Nous conspirons, le roi répudie la reine, la vieille épouse le perroquet, César devient roi, je l’épouse et me voilà reine. » et je vous laisse faire le casting parmi nos 11 candidats :  qui tiendra les rôles- sachant que, c’est comme au théâtre, un même acteur peut en jouer plusieurs. A vous d’imaginer, n’oubliez pas non plus Blaze, le muet et les barbaresques.

Rassurez-vous, cette crise de dérision ne m’empêchera pas d’aller  voter dimanche 23 parce que c’est non seulement un droit et un devoir mais aussi une liberté que, dans d’autres pays,  encore on nous envie.

Le podcast complet de l'émission, il est là :

http://radio-cultures-dijon.com/podcasts/club-sandwich-emission-du-dimanche-9-avril-2017-326

 

Demandez le programme !

Publié dans Chroniques

Partager cet article

Repost 0

Approche cognitive

Publié le par Claude Léa Schneider

Approche cognitive

Chronique n°25 du dimanche 26 mars 2017

N’écoutant que son courage, Hervé Pizzinat, proviseur du Lycée Alexis de Tocqueville  de Grasse, qui  dirige cet établissement depuis trois ans et qui est  apprécié de tous, a été blessé par balle à l’épaule en faisant barrage physiquement à l’adolescent armé qui voulait tirer sur des élèves du lycée et il a parlementé avec lui, malgré la menace d’une arme, pour essayer de le calmer.

Pour cet acte de courage, plusieurs personnes ont demandé qu’il soit décoré de la Légion d’Honneur, mais lui, interrogé le lendemain  par les média, a déclaré modestement que ce qu’il avait fait n’avait rien d’extraordinaire et qu’il ne portait pas de tenue de super–héros parce que tout est allé très vite et il a même dit : "Je ne peux pas vous expliquer ce qui s'est passé hier parce que c'est assez inexplicable".

Approche cognitive

Alors là, je suis choquée ! pas vous ? quelle manière commune, voire triviale d’expliquer, voire de non-expliquer, ce qui s’est passé alors que, en tant que chef d’établissement, il dispose du riche vocabulaire des sciences de l’éducation ! Non, vraiment, il ne mérite pas les honneurs !

Parce que, c’est bien connu,  la verbalisation d’une action vécue requiert une connaissance autonome incorporée et contient une part sensible de savoir-faire non conscient, puisqu’elle se situe a posteriori de la situation réelle spécifiée.

Décrire la façon dont il s’est interposé fait appel aux diverses formes de la mémoire et  aux récepteurs sensoriels, mais disons que son acte a été une articulation d’actions réfléchies et d’automatisation de procédures qu’il a mises en œuvre en activant le plan de confinement, qu’il y a eu une continuité spatio-temporelle d'actions pour neutraliser son adversaire en lui imposant une domination corporelle symbolique, tout en tenant compte des contraintes données grâce à une approche sociale et cognitive.

Même si les tenants du behaviorisme, qui considèrent l’expérience sensible comme le réel, soutiendraient la thèse selon laquelle son comportement a été le résultat de l'expérience que l'environnement lui a fait vivre, il a su gérer l’intervenant non-coopératif et intrusif grâce à une flexisécurité transparente, à la faveur de laquelle le pire a été évité.

Approche cognitive

Rappelons en effet que les tâches d’un chef d’établissement de l’Education Nationale 

  • l’obligent à savoir mobiliser les pôles d’échanges intermodaux de cohortes de  population scolaire  en milieu standardisé,
  • qu’il doit être capable de fédérer les acquis communautaires par une méthode ouverte de coordination avec des repères de progressivité,
  • qu’il est important qu’il favorise  les gisements d’efficience par l’éclosion des potentialités internes,
  • qu’il se doit de promouvoir le principe de subsidiarité tout en fédérant les polarités de la création et de l’innovation dans un développement en contexte,
  • Et que surtout, il doit  pouvoir absorber toutes les données substancielles du jargon de l’Education Nationale, ses circulaires, ses directives, ses recommandations  et savoir les appliquer  sans dégrader ses propres performances cognitives globales, c’est-à-dire, en clair, sans devenir dingue ! Et c’est bien ce qu’il a su faire !
  • Et  ça aussi, ça mérite la Légion d’Honneur ! Donc il l’a doublement mérité, sa Légion d’Honneur, le proviseur Hervé Pizzinat  !!!
Approche cognitive

Post-Scriptum : Non,  l’enseignement  en France, ses théoriciens, ses programmes, ses manuels scolaires  n’ont pas du tout de problème de langage, ils sont largement compris de l’ensemble de la population et ils  n’accentuent  pas du tout les inégalités sociales ! Bah non ! Mais qui dit ça ?!

Des rapports très sérieux qui démontrent que  depuis des décennies l’école française creuse les inégalités sociales, comme le souligne un récent rapport du Cnesco, le Conseil National d’Evaluation de Système Scolairela France est le pays le plus inégalitaire de l'OCDE et fait partie de ceux dont le niveau des élèves défavorisés a le plus baissé entre 2003 et 2012.

Et en plus  ce sontt des rapports commandés par l’institution elle-même, qui  coûtent cher, qui s’entassent et dont elle ne tient pas compte!  Parce que, c’est vrai, pourquoi changer des équipes qui perdent et des méthodes qui font perdre? Alors que c’est tellement mieux de se tirer une balle dans le pied ?

Certes, chaque profession a son jargon et son glossaire, mais d’où on sort cette idée bien ancrée  dans les lobbys disciplinaires de l’Education Nationale que parler simplement avec les mots du langage commun est une dégradation intellectuelle ?

  • Ça me rappelle une réplique du Mariage forcé de Molière, quand  Pancrace, le philologue pédant,  demande à Sganarelle
  • De quelle langue voulez-vous vous servir avec moi ? 

Ce à  quoi Sganarelle répond

  • Parbleu,  de la langue que j’ai dans la bouche !
Approche cognitive

Et pour terminer ce Club Sandwich, Christophe, notre meneur de jeu, vous recommande la lecture de ce livre (que pour ma part je vais m'empresser de lire).

Quant à moi, je ne saurais trop vous recommander celui-ci :

 

 

 

 

 

Le podcast complet de l'émission,

il est là :

http://www.radio-cultures-dijon.com/podcasts/club-sandwich-emission-du-dimanche-26-mars-2017-284

Publié dans Chroniques

Partager cet article

Repost 0

Le château de Mâlain (Côte-d'Or)

Publié le par Claude Léa Schneider

Le château de Mâlain (Côte-d'Or)

A 25km de Dijon, il y a un site unique, bien connu en Bourgogne, c’est celui de Mâlain. Ça fait cette année un demi- siècle qu’on y pratique des fouilles, et ça fait une quarantaine d’années qu’une bande de copains un peu fous a eu l’idée de restaurer son château, le château de Mâlain.

 

C’est pourquoi pour le n° 51 du Mot sur la Main, je reçois  Louis Roussel, celui qui a été le moteur de cette restauration et  le président de l’association créée en 1973, le GAM Mâlain Groupe Archéologique du Mesmontois,

ainsi que l’actuel président de l'association : Philippe Pagès.

Quelques dates ici :

http://www.gam.malain.fr/lassociation/

ci-dessus : Louis Roussel (sur le chantier) et Philippe Pagès
ci-dessus : Louis Roussel (sur le chantier) et Philippe Pagès

ci-dessus : Louis Roussel (sur le chantier) et Philippe Pagès

Au cours de l'émission Louis Roussel et Philippe Pagès nous expliquent en quoi le site de Mâlain est exceptionnel  : grande diversité, biotopes contrastés, carrières et mines, grotte occupée depuis la Préhistoire, ville antique d'importance régionale, seigneurie mêlée à l'Histoire de la Bourgogne...

C'est pourquoi, la restauration du château (chantier de restauration ET de fouilles) est une entreprise de très longue haleine qui doit être menée scientifiquement et qui compte beaucoup sur ses bénévoles,  sur de généreux donateurs, sur des artisans très hautement qualifiés qui donnent de leur temps, et sur le renouvellement des équipes de jeunes fouilleurs.

La restauration du  château de Mâlain est "riche de ses dons humains"

On imagine aisément combien il est difficile d'organiser et de  faire perdurer ces travaux sur  des décennies !

Pour comprendre toute l'histoire du château en quelques minutes

C'est pourquoi le GAM et les bénévoles vous invitent à leur Grande Fête de Printemps au château le 9 avril prochain à partir de 10h.

"L’important est de redécouvrir le château et de le replacer dans son histoire et d’amener des gens pour nous aider à rénover le château grâce aux fonds récoltés."

Avant de vous y rendre, nous vous conseillons d'écouter le podcast de l'émission,

ici :

http://www.radio-cultures-dijon.com/podcasts/le-mot-sur-la-main-chateau-de-malain-avec-louis-roussel-philippe-pages-218

Voici quelques liens si vous souhaitez en savoir davantage :

http://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/2014/06/22/malain-organise-sa-premiere-fete-medievale-504083.html

http://www.lejsl.com/saone-et-loire/2012/07/29/louis-roussel-le-moteur

Ci-dessous, les liens vers le groupe des Croisés de Médiolano

Lors de la Fête, Les Croisés de Mediolano “habiteront” l’édifice et présenteront armes, costumes et éléments mobiliers de la fin du XIe siècle. « L’idée est de rétablir le logis, comme au Moyen-Âge », remarque Philippe Pagès.

Et aussi un livre de Louis Roussel :

 

Et pour terminer en musique...

Le Mot sur la Main : le lundi à 19h et tous les jours et partout en podcast sur www.radio-cultures-dijon.com
Le Mot sur la Main : le lundi à 19h et tous les jours et partout en podcast sur www.radio-cultures-dijon.com
Le Mot sur la Main : le lundi à 19h et tous les jours et partout en podcast sur www.radio-cultures-dijon.com

Le Mot sur la Main : le lundi à 19h et tous les jours et partout en podcast sur www.radio-cultures-dijon.com

Publié dans Le Mot sur la Main

Partager cet article

Repost 0

Exclu !

Publié le par Claude Léa Schneider

Exclu !

Club Sandwich n° 24 du 19 mars 2017

Exclu !

Exclu ! Depuis quelques temps je reçois sur mon mobile ce message de la part d’enseignes commerciales auxquelles j’ai eu la faiblesse de céder mes coordonnées. Ou peut-être qu’elles m’ont été extorquées à la faveur d’une promo bidon.

Et pourquoi je suis exclu/e, je me demande ? qu’est-ce que j’ai fait ?

 Non, erreur ! il ne s’agit pas du participe passé du verbe exclure, d’une injonction qui m’enverrait immédiatement sur le banc de touche ! il s’agit du nom exclusivité radicalement tronqué et raccourci à  deux syllabes. Ex-clu ! Exclu= Exclusivité !

 

Ah bon ! Ce n’est donc pas une mise au ban de la société, mais au contraire une invitation qui me montre que je fais partie d’un petit nombre de privilégiés partageant des privilèges privilégiants, des bonus bonifiants, des avantages avantageux, des faveurs favorisantes, des droits exclusifs dont je peux jouir, une prérogative de client privilégié, avec mes points, mes coups de tampons, mes croix, mes étoiles, mes cœurs, mes smiley, ma carte VIP, ma « favor box », mon statut Gold Platine Diamant, tout l’arsenal de la « walkcast fidélisation ». « Encore une fois, la fidélité est une question d’émotion, pas de rationnel, et le fait d’offrir des bonus vous fait toucher l’émotionnel et fidéliser vos clients ».

J’adore ces conseils donnés aux professionnels qu’on trouve sur les sites de marketing (en cherchant bien).http://www.conseilsmarketing.com/fidelisation/comment-augmenter-la-fidelite-de-ses-clients-walkcast-fidelisation-3

 

Donc le texto « Exclu » est destiné à toucher mon émotionnel, parce que je suis  un consommateur délicat, une célibataire exigeante, une internaute distinguée, un fin  connaisseur, ah ah,  à moi, à ma petite personne, on ne fourgue pas n’importe quoi ! Je suis le destinataire de cette vente privée, de cette soirée exclusive, de cet eugénisme consumériste, de cet entre-soi groupé, groupons, groupons, mais entre nous,  pour cette exclusivité exclusive et excluante. Ce n’est pas tant l’argent qui peut-être économisé, mais c’est surtout que ça flatte, ça bichonne mon petit ego !

Et tout ça n’est rien d’autre qu’une version moderne de la chanson : J’ai du bon tabac dans ma tabatière, j’ai du bon tabac, tu n’en auras pas ! A consommer avec modération, bien sûr ! https://fr.wikipedia.org/wiki/J%27ai_du_bon_tabac

 

Ça veut que quand je peux avoir quelque chose que les autres n’ont  pas, j’en profite davantage ? !!! Non, mais tu te rends compte de ce que tu dis ?

Et ce texto qui me classe parmi les élus- bon d’accord il y a 200 000 clients ont reçu le même- il me distingue du peuple ! « Peuple, peuple, populace, piteux troupeaux de péquenots, tu pues, pollues et me répugnes » comme disait Didier Bourdon dans le sketch des exercices d’articulation du ministre des Inconnus,

https://www.youtube.com/watch?v=MiD8oCnwlyw

 ou bien Odi profanum vulgus et arceo, comme dirait Julie, et aussi le poète Horace : « Je hais la foule profane et je la tiens à l’écart ». 

Qui veut des passe-droits ? Moi ! moi ! moi ! et déjà plein de mains se lèvent, à l’Assemblée Nationale, dans le monde politique ?  oui, d’accord, mais pas que !

Parce que « j’ai un beau-frère qui connaît untel qui va te faire sauter ta contravention ».

Parce que « tu lui téléphones et tu lui dis que c’est de ma part, tu vas voir qu’il va te faire passer avant les autres. »

Parce que « si vous me remettez discrètement une enveloppe de 3000 €, non déclarée à la Sécu, je peux vous opérer dans les 8 jours », etc etc …

Tout le monde veut son tour de faveur, son affranchissement, sa dispense, qui empiète, qui usurpe, qui outrepasse dans un tour de passe-passe, oh ! parce que moi, oh  oh ! j’ai le bras long !

Parce que chacun  veut une exemption exemptante, une prérogative prérogativante, une immunité immunisante, un apanage apanageant en eaux troubles, un monopole monopolisant, anabolisant, une justice pour les autres, mais pas pour moi !

Parce que je ne suis pas un gugusse,  je veux des bonus,  un numerus clausus, comme un nommé russe, unique homo oligarcus, sinon gare au virus ! et cet autre olibrius qui me prend mon monopolus gazus, il est bon pour le collapsus dans les geôles russes !

Exclu = exclusivité ? Non : exclu = exclusion !

C’était ma chronique morale à la manière d’un sermon de Bossuet.

La prochaine fois je vous parlerai de la célibataire exigeante à la façon d’un caractère de La Bruyère.

Publié dans Chroniques

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 7 > >>