Florence Burgat et l'éthique animale

Publié le par Claude Léa Schneider

Photo :  Florence Burgat lors d'une conférence à la Société française de philosophie.Photo :  Florence Burgat lors d'une conférence à la Société française de philosophie.

Photo : Florence Burgat lors d'une conférence à la Société française de philosophie.

Le livre de Matthieu Ricard, 2014.
Le livre de Matthieu Ricard, 2014.
  • "Nous sommes de plus en plus nombreuses et nombreux à refuser l‘injustice envers les animaux, qui devient l‘un des débats de société les plus importants de notre siècle." Source de cette citation : https://www.end-of-speciesism.org/fr/
  • En mai dernier la philosophe et directrice de recherches à l'INRA Florence Burgat m'a accordé une interview téléphonique pour le 38e n° du Mot sur la Main consacré à l'éthique animale.
  • Quelques jours auparavant, le député Olivier Falorni avait dénoncé la barbarie des abattoirs dans les colonnes de Libération qui consacrait au sujet un dossier spécial de 6 pages.
  • Et puis, il y a eu tous les appels à la prise de conscience de ces dernières années : Matthieu Ricard et son Plaidoyer pour les animaux dénonçant "un éternel Treblinka", les nombreuses interventions et manifestations de la très courageuse Association L214, beaucoup de livres - vous trouverez une bibliographie (non exhaustive) des ouvrages de Florence Burgat sur le sujet à la fin de cet article, beaucoup de déclarations de personnalités.
  • Pour n'en citer qu'une, celle de Paul McCartney : "Si les abattoirs avaient des vitres, tout le monde serait végétarien."
  • C'est dire si Florence Burgat, philosophe de la cause animale, est très sollicitée, je la remercie donc chaleureusement de nous avoir accordé cet entretien.
Logo de l'association L214
Logo de l'association L214

Je lui demande :

  • de quand date notre perception de la sensibilité animale et si cette perception a récemment progressé,
  • la différence entre droit animalier et droit des animaux -qui se révèle être un droit contre les animaux - et si la loi française du 16 février 2015 y a changé quelque chose.
  • Rappelons que la philosophe vient de publier, en collaboration avec Jean-Pierre Marguénaud et Jacques Leroy, un ouvrage intitulé Le droit animalier édité aux PUF - que j’ai lu- et dont je recommande la lecture car il est à la fois savant mais très accessible à des non-spécialistes du droit (ce qui est mon cas).
  • Nous évoquons ensuite le destin de l'animal de production " viande et peau sur pied" et l'omerta sur l'hécatombe invisible, cruel paradoxe de notre époque alors que nous avons aujourd'hui tant de solutions de substitution pour nous nourrir, nous vêtir, nous déplacer ...
  • Quel est son avis sur notre anthropocentrisme exacerbé, quels arguments répliquer à ceux qui rétorquent qu'il faut "d'abord" s'occuper du malheur des hommes, comment voit-elle l'avenir et quelles idées fortes retenir ?
  • Je vous le laisse découvrir en écoutant le podcast ici :

http://radio-cultures-dijon.com/wp-content/uploads/Le%20mot%20sur%20la%20main%20-%2023%20mai%202016%20-%20Avec%20Florence%20Burgat.mp3

Cliquez sur les flèches blanches pour faire défiler la bibliographie.
Cliquez sur les flèches blanches pour faire défiler la bibliographie.
Cliquez sur les flèches blanches pour faire défiler la bibliographie.
Cliquez sur les flèches blanches pour faire défiler la bibliographie.
Cliquez sur les flèches blanches pour faire défiler la bibliographie.
Cliquez sur les flèches blanches pour faire défiler la bibliographie.
Cliquez sur les flèches blanches pour faire défiler la bibliographie.
Cliquez sur les flèches blanches pour faire défiler la bibliographie.

Cliquez sur les flèches blanches pour faire défiler la bibliographie.

Et pour rester dans l'esprit de l'interview, on écoute celle qui se bat pour bien des causes, dont la cause animale. ...

Publié dans Le Mot sur la Main

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article