Malraux et le cinéma

Publié le par Claude Léa Schneider

Affiche "Malraux et le cinéma"
Affiche "Malraux et le cinéma"

Comme promis, chers lectrices et lecteurs, retrouvez ici le détail de mes conférences et animations culturelles.

  • Encore aujourd'hui Malraux irrite, dérange, suscite l'admiration ou le rejet ...
  • Ses livres, devenus des classiques pour le bac, sont peu lus pour eux-mêmes, jugés difficiles, vu la complexité de leur contexte historique.
  • Pour certains, son engagement est "bidon", c'est un voleur d'objets d'art, c'est un faiseur de discours grandiloquents, un mec qui se la jouait, un imposteur, bref un "fake" !
Malraux et l'escadrille EspanaMalraux et l'escadrille Espana

Malraux et l'escadrille Espana

  • Or c'est ça la personnalité de Malraux : du bluff au génie. Sa vie trépidante est un véritable scénario.
  • Autodidacte, il se forge une culture cinématographique dès l'âge de 14 ans et se constitue très vite un carnet de relations internationales.
  • Qu'a-t-il appris auprès de ses maîtres Griffith, Eisenstein et Victor Söjström ?
  • Quelle est la relation entre ses romans et le cinéma ?
  • Dans quelles conditions le chef d'escadrille André Malraux a-t-il tourné, en pleine Guerre d'Espagne, "Espoir-Sierra de Teruel", le 1er " docu-actualité-fiction" de l'histoire ducinéma ?
  • En quoi s'est-il montré visionnaire et que lui doivent les cinéastes d'aujourd'hui, lui qui a mis en place le très envié système d' "avance sur recette" ?
  • C'est à ces questions que je me propose de répondre avec vous au cours de cette conférence-projection largement illustrée.
  • durée : 55mn environ.
  • Vous êtes intéressé/e : n'hésitez pas à me contacter par l'intermédiaire de ce blog.

Publié dans Les Yeux de Goethe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article