Transgenre

Publié le par Claude Léa Schneider

Affiche Existrans, octobre 2015.
Affiche Existrans, octobre 2015.
  • Transgenre, dysphorie de genre, congruence de genre, cisgenre ... Vous seriez bien en peine de donner une définition précise de ces termes ? Je vous invite à écouter le n° 34 de Mot sur la Main, (lien en fin d'article), au cours duquel je recevais Alexandre (pseudo pour respecter son anonymat), accompagné de Claire.
  • J'ai connu Alexandre quand il était encore une adolescente. Il est transgenre et il nous a fait la grande confiance de venir au studio pour réaliser cette interview.
  • Ils sont actuellement plus de 20 000 en France à ne pas être nés avec le sexe qui est en conformité avec ce qu'ils ressentent, et des milliers dans le monde, à essayer de faire reconnaître leur identité et leurs droits, quand ils ne sont pas obligés de vivre cachés.
  • En France, la situation est difficile, la législation très en retard sur ce qui se pratique dans d'autres pays (Malte et la Thaïlande notamment), et Alexandre nous explique son parcours du combattant.
Quelques affiches du groupement d'associations http://existrans.orgQuelques affiches du groupement d'associations http://existrans.orgQuelques affiches du groupement d'associations http://existrans.org

Quelques affiches du groupement d'associations http://existrans.org

Manifestation à Paris, octobre 2015.
Manifestation à Paris, octobre 2015.
  • La législation de 1992 n'est qu'un tout petit pas en avant depuis le très rigide Code Napoléon. La vie n'est pas simple pour un transgenre comme Alexandre, même pour changer de prénom : les procédures sont compliquées et coûteuses, et il faut auparavant qu'un avocat consente à prendre le dossier en charge ...
  • La France aussi, comme souvent, sur-médicalise tous ceux qui n'entrent pas dans la norme quand elle ne contraint pas à la chirurgie de réassignation.
  • L'acceptation familiale n'est pas simple non plus ! Alexandre, partagé en plus entre deux cultures, ressent parfois des moments de tristesse et de solitude.
  • Il nous fait part de ses hantises quotidiennes : rédaction de CV, toilettes publiques ...mais aussi des personnes compréhensives qu'il rencontre.
  • Il reçoit un fort soutien du milieu associatif et participe aux manifestations pour revendiquer ses droits. Il est combatif : il ira jusqu'au bout pour avoir le droit de vivre en conformité avec ce qu'il ressent depuis l'enfance.
  • Comme toujours, l'émission se termine par un choix de titres, dont vous trouverez les couvertures ci-dessous.
Mathilde Daudet, arrière petit-fils d'Alphonse Daudet et maintenant arrière petite-fille !Mathilde Daudet, arrière petit-fils d'Alphonse Daudet et maintenant arrière petite-fille !Mathilde Daudet, arrière petit-fils d'Alphonse Daudet et maintenant arrière petite-fille !

Mathilde Daudet, arrière petit-fils d'Alphonse Daudet et maintenant arrière petite-fille !

Suivez-nous sur le 100 FM !
Suivez-nous sur le 100 FM !

Quelques liens :

  • "Le Collectif Existrans est un collectif inter-associatif, qui rassemblait à l’origine l’Association du Syndrome de Benjamin, le Groupe Activiste Trans, Act-Up, Sans contrefaçon, Mutatis Mutantis, Trans Act et l’Organisation Internationale des Intersexué-e-s. Le Collectif Existrans organise la marche Existrans depuis 1997."

http://existrans.org

  • Sur le livre de Mathilde Daudet, on peut lire :

http://www.huffingtonpost.fr/mathilde-daudet/femme-piegee-corps-homme-cachee_b_9087884.html

  • Et bien sûr, pour écouter Alexandre sur Radio Cultures Dijon,

c'est directement ici :

http://radio-cultures-dijon.com/wp-content/uploads/Le%20mot%20sur%20la%20main%20-%20Transgenre.mp3

Bonne écoute ! Et à bientôt.

Publié dans Le Mot sur la Main

Commenter cet article