Edouard Estaunié ingénieur et écrivain spirite 2/4 : la face cachée

Publié le par Claude Léa Schneider

Edouard Estaunié ingénieur et écrivain spirite 2/4 : la face cachée

Pour découvrir la face cachée d' Edouard Estaunié, je vous propose à présent de Suivre un Sentier Secret et Sidérant  que j’ai nommé :

« S comme EStaunié »

S comme Stéphane : c’est le 1er titre de son 1er roman, qu’il écrit à 25-26 ans dans le courant de l’année 1887. Mais le 1er janvier 1888 paraît le roman de Maupassant Pierre et Jean.  Écrivain qu’ Estaunié et sa mère apprécient beaucoup. Ils lisent donc Pierre et Jean, et là Estaunié s’aperçoit qu’il y a de flagrantes similitudes avec son Stéphane, qu’il vient d’écrire, qui n’est pas encore publié –il le sera 3 ans plus tard sous le titre de Un Simple.  Mais en attendant il écrit tout de suite à Maupassant pour l’assurer qu’il ne s’agit pas d’un plagiat mais d’une coïncidence.

 

Et chose étonnante, Maupassant, qui est à ce moment-là  un écrivain connu, en vacances à Cannes sur son voilier le Bel-Ami , répond  le 8 février 1888, à ce jeune ingénieur, écrivain novice, une lettre tout à fait bienveillante dont voici un extrait:

Monsieur et cher confrère,

 Quoi d'étonnant à ce que le même sujet nous ait tentés en même temps ? Vous avez eu la malchance de voir mon livre paraître avant le vôtre, alors que l'un et l'autre étaient prêts en même temps. C'est là une fatalité dont vous êtes victime, mais qui n'enlève aucun mérite à votre œuvre. Il est indubitable que vous ignoriez ce que j'écrivais, comme j'ignorais moi-même ce que vous écriviez, alors que, loin l'un et l'autre, sans nous connaître, nous achevions vous Stéphane et moi Pierre et Jean.(…)
Comment se fait-il que souvent deux hommes du même métier achèvent au même jour la même besogne, enfantent deux livres tellement pareils qu'ils semblent s'être communiqué leurs pensées et leurs sujets ? N'est-ce pas qu'ils ont reçu sans s'en douter le même germe d'émotion ? (…)    Je ne puis, Monsieur et cher confrère, que vous plaindre de l'ennui qui vous arrive. Je me permets en même temps de vous féliciter pour ce premier livre que j'ose louer puisqu'il ressemble au mien. Je lui souhaite en tout cas un grand succès et je vous prie de croire à mes sentiments très dévoués.
Signé : Guy de Maupassant

Edouard Estaunié ingénieur et écrivain spirite 2/4 : la face cachée
Edouard Estaunié ingénieur et écrivain spirite 2/4 : la face cachée
Edouard Estaunié ingénieur et écrivain spirite 2/4 : la face cachée

S comme Sud-OueSt/Bourgogne : Bourguignon par sa mère, il est aussi très attaché au Sud-Ouest paternel  jusqu’à avoir une maison de campagne à St Julien de Gras-Capou, dans l’Ariège, à l’ouest de Carcassonne. Voyez sa maison (à gauche)qui porte également une plaque ; à droite, vue de côté, la maison 29 place St Michel à Dijon. Un petit air de famille, non ?

Ses romans se passent principalement  dans le Sud-Ouest et en Bourgogne, avec en point commun, l’atmosphère provinciale étouffante, dans un style très classique, plus proche de Balzac que de Maupassant, finalement. Balzacien, peut-être, mais  apparemment classique et secrètement moderne, c'est ce que nous allons découvrir.

Edouard Estaunié ingénieur et écrivain spirite 2/4 : la face cachée

Coup d’œil rapide (ci-dessous) sur les romans « occitans » de l' "enchanteur oublié".

 

et sur ses romans bourguignons : Les Choses voient et Tels qu’ils furent se passent à Dijon. Solitudes à Vézelay, L’Appel de la Route à Semur en Auxois, L’Empreinte à Nevers, Madame Clapain, son seul roman policier, autour de Langres. Vous voyez au passage quelques rééditions des années 2000.

Edouard Estaunié ingénieur et écrivain spirite 2/4 : la face cachée
Edouard Estaunié ingénieur et écrivain spirite 2/4 : la face cachée
Edouard Estaunié ingénieur et écrivain spirite 2/4 : la face cachée

Quant à son roman, L'Ascension de M. Baslèvre il se passe à Paris, où il habite lui-même, et il raconte la vie confinée d’un vieux fonctionnaire célibataire. Et Estaunié sait de quoi il parle, parce que  j’ai le regret de vous dire que si vous attendiez « S comme Sexy », c’est raté !

On a parlé à son sujet de « littérature célibataire » puisque  on a recensé dans la  quinzaine de romans qu’il a écrits : 109 vieux garçons et vieilles filles, c’est-à-dire 77% de ses personnages !

Vous voulez sa définition de l’amour ? La voici :

  « L’amour est un combat, le corps à corps de deux adversaires acharnés à déchirer les plaies que leur solitude a faites »

La souffrance est pour lui  la 1ère façon d’exister. Il y a des histoires d’amour dans ses romans, mais ses intrigues sont compliquées, avec des héritages et des notaires, notamment dans Les Choses voient.  L’amour est toujours non dit, refoulé, malheureux et il conduit irrémédiablement au désespoir et à la mort …  Et dans irrémédiablement, il y a « diable » !!!

Edouard Estaunié ingénieur et écrivain spirite 2/4 : la face cachée
Edouard Estaunié ingénieur et écrivain spirite 2/4 : la face cachée

Quand il était jeune homme, Estaunié aimait en secret et en silence,  une jeune fille, Jeanne Engel, fille d’une amie de sa mère, qui en a finalement épousé un autre, son ami Henry  Arnal, faute de savoir qu’Estaunié l’aimait –il ne le lui avait pas dit ! 30 ans plus tard, quand Henry Arnal divorce, et après la mort de sa mère, à plus de 50 ans, il finit par épouser Jeanne, qu’il aimait en secret pendant tout ce temps. Mais comment aurait-il pu le lui  dire ? Car les paroles trahissent

Ce qui importe, pour lui, dans nos relations avec les autres, ce sont nos silences - un critique l’appelle « le poète du silence »- car toute parole est mensonge ou trahison, même involontaire : « Les êtres humains sont ainsi faits : les mots qui les atteignent se colorent de leurs propres sentiments, et nous n’entendons jamais que nous-mêmes, quand un autre nous parle. »

 

Edouard Estaunié ingénieur et écrivain spirite 2/4 : la face cachée

Il a certes une vie sociale et officielle très remplie, mais dans sa tête il est seul et toute sa vie il s’est  dit : « irrémédiablement seul. (…) Conscient de la solitude foncière dans laquelle sont les pauvres hommes, livrés à l’Inconnu qui de toutes parts les enserre. »

« Inconnu » est écrit avec une majuscule. C’est non seulement une solitude psychologique mais aussi  une solitude métaphysique  qu’il ressent, une « ceinture d’abîmes qui l’isole de l’univers».

Edouard Estaunié ingénieur et écrivain spirite 2/4 : la face cachée

Il oscille toute sa vie entre l’éducation religieuse qu’il a reçue chez les Jésuites, le jansénisme familial, il récuse les deux, des phases d’athéisme  et une sorte de longue re-conversion  au catholicisme qui en fait ne le satisfait pas.  « Mon scepticisme persiste (…) je demeure perplexe en ce qui concerne le sens de la vie ».

Alors comment en littérature cerner par les mots l’être humain, cet insaisissable ?

Edouard Estaunié ingénieur et écrivain spirite 2/4 : la face cachée

Dans la préface de son roman Solitudes, qu’il écrit pendant un séjour dans les Alpes, au pied de le Meije dans la Barre des Écrins, il écrit :« A l’heure où j’écris ces lignes, j’aperçois depuis ma fenêtre un alpiniste et des guides qui s’apprêtent à escalader la Meije… A ceux qui prétendraient pénétrer complètement le secret d’un cœur humain, fût-il le plus proche, je dirais volontiers qu’autant vaut, comme ces grimpeurs, partir pour une Meije. A l’arrivée, l’unique récompense qui les attend est aussi la découverte de la ceinture d’abîmes les isolant de l’univers, cependant qu’au-delà  le mystère des âmes peuple l’espace sans l’éclairer. »

Edouard Estaunié ingénieur et écrivain spirite 2/4 : la face cachée
Edouard Estaunié ingénieur et écrivain spirite 2/4 : la face cachée

Mais Estaunié est un ingénieur,  passionné de sciences physiques,  qui a l’occasion de fréquenter  quelques grands savants de son temps comme Pierre et Marie Curie, Henri Becquerel, Henri Poincaré, le biologiste Félix Le Dantec … Scientifiquement, il est prêt à toutes les expériences, à toute meilleure connaissance de l’humain, cet être insaisissable et à la connaissance de ce qu’il appelle le « seuil », ce seuil entre la vie et la mort, qui l’obsède. Comment passe-t-on de la vie à la mort ?  Comment franchir ce seuil ?  Lui qui a vécu le choc  de la mort de son père in utero. D’ailleurs initialement Les Choses voient  devaient  s’intituler Le Seuil.

Edouard Estaunié ingénieur et écrivain spirite 2/4 : la face cachée

Au début des années 1900 il écrit : « La matière ! … grand mot qui effraye. Gardons-nous de le limiter au sens étroit de certains. La matière est l’éther subtil du physicien, le support du mouvement, cet inconnu dont l’existence est certaine parce qu’elle est nécessaire. C’est ici qu’on doit s’incliner, adorer presque le lien unifiant les manifestations de l’être…Tout est solidaire…Tout est ordonné. » Et donc pourquoi ne pas  essayer les sciences occultes, puisque justement on en parle ! il y a eu une véritable Fascination de l’Occulte pendant 2 siècles, entre 1750 et 1950, comme l’a montré la grande exposition de Strasbourg en 2011-2012, avec un réveil au milieu du 19e siècle,  plus exactement en 1848, aux États-Unis provoqué par  les 3 sœurs Fox qui agitent les esprits, si l’on peut dire. Elles prétendent entendre des coups frappés par un mort dans la cave de leur maison. Et elles le décrivent. Après ça, elles se rétractent, disent que c’est un canular,  mais quand elles meurent, à la fin du 19e siècle, leur maison est démolie et on découvre effectivement dans la cave, les ossements qu’elles avaient décrits. Alors : vérité ou canular ? qu’importe car le succès de l’événement  est immédiat et planétaire !

Edouard Estaunié ingénieur et écrivain spirite 2/4 : la face cachée

Et d’où vient le mot spiritisme ? C’est un instituteur lyonnais, Léon Hippolyte  Denizard Rivail, (1804-1869), qui invente le mot « spiritisme ».  Il prend le pseudo d’Allan Kardec  et il publie en 1857 le Livre des Esprits qui théorise la pensée spirite, livre qui se répand très rapidement dans tous les milieux, et est immédiatement traduit. Succès planétaire également, particulièrement au Brésil où il est actuellement le Français le plus connu et où il compte aujourd’hui près de 4 millions d’adeptes.  Sur le net vous trouverez même une Kardecpedia ! (cf bibliographie et sitographie)

Edouard Estaunié ingénieur et écrivain spirite 2/4 : la face cachée

Au même moment, entre septembre 1853 et octobre 1855,  Victor Hugo  en exil sur l’île de Jersey,  reste inconsolable de la mort de sa fille Léopoldine qui s’est noyée 10 ans auparavant. Initié par Delphine de Girardin,  Hugo explore ce qu’il appelle « la bouche d’ombre », et il se livre lui aussi  à des expériences de tables tournantes, il dit qu’il communique avec Léopoldine, mais aussi  avec Shakespeare et d’autres génies de l’humanité… Il fait également du dessin spirite, très à la mode,  en fixant un crayon au pied de la table.

Mais ces expériences ne sont pas du tout du goût de sa compagne Juliette Drouet. Voici la lettre qu’elle écrit à Hugo le 14 septembre 1853 : « Quel que soit mon peu de sympathie et d'affinité avec les esprits, pour peu que ton commerce avec l'autre monde continue, je serai forcée de me joindre à eux pour avoir la chance de te voir quelquefois. [...] Quant à vos diableries j'y vois pour l'avenir plus d'inconvénient que de plaisir, quelles que soient d'ailleurs vos convictions personnelles et collectives. Je m'explique mal, mais je sens que ce passe-temps a quelque chose de dangereux pour la raison, s'il est sérieux, comme je n'en doute pas de ta part, et d'impie, pour peu qu'il s'y mêle la moindre supercherie. » Mais Hugo écrit :  « Ceux que nous pleurons ne sont pas absents, ce sont les invisibles. » 

Point de vue partagé plus tard par Estaunié qui écrit  dans Les Choses voient  :

« Ne savez-vous pas qu’il y a dans l’espace plus d’êtres invisibles que de choses perçues ? »

Edouard Estaunié ingénieur et écrivain spirite 2/4 : la face cachée

Estaunié a  une grande admiration pour Selma Lagerlöf, 1ère femme a obtenir  le Prix Nobel de Littérature,  en 1909,  auteur mondialement connue pour  Le Merveilleux Voyage de Nils Holgersson à travers la Suède traduit et publié en France en 1912, mais qui a écrit  2 ans avant Liens invisibles , un recueil de nouvelles au cœur même des préoccupations d’Estaunié. En outre il a préfacé l’édition française d’un autre livre de Selma Lagerlöf : Le Monde des Trolls

Edouard Estaunié ingénieur et écrivain spirite 2/4 : la face cachée

Estaunié, intéressé par les  travaux de Charcot sur l’hypnose,  est venu au spiritisme  dans le cadre de ses activités scientifiques  sur l’énergie et  la télécommunication électrique. A l’époque, des scientifiques, des ingénieurs comme Estaunié mais aussi des médecins, des savants, sont très intéressés par le spiritisme. La science veut mesurer les esprits. Puisque Henri Becquerel,  Marie et Pierre Curie, que fréquente Estaunié,  mesurent  le phénomène physique de la radioactivité qu’on ne voit pas mais qui existe, on pense qu’on va pouvoir mesurer les esprits, qu’on ne voit pas non plus, et peut-être prouver qu’ils existent. On pense  que la photographie va pouvoir en apporter des preuves scientifiques irréfutables et il y a beaucoup de médiums qui se livrent à des expériences. Il y a des séances célèbres chez l’astronome Camille Flammarion par exemple. (photo ci-dessus).

Et, en 1912, à Freiburg, Albert von Schrenk-Notzing photographie  la fameuse médium Eva C qui semble avoir une matérialisation sur la tête et  une apparition lumineuse entre les mains. Le Musée d’Orsay possède par ailleurs toute une collection de photographies spirites, voir ci-dessous.

Il sera temps dans l'épisode suivant de passer concrètement aux expériences spirites d’Estaunié.  Alors à bientôt !

Edouard Estaunié ingénieur et écrivain spirite 2/4 : la face cachée

Publié dans Les Yeux de Goethe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article