Plastique bernant-Episode 1

Publié le par Claude Léa Schneider

Plastique bernant-Episode 1

Avant de commencer je voudrais dire que j’ai eu l’idée de cette série qui s’appelle Plastique bernant bien avant– d’ailleurs il y a des témoins- bien avant  que le site belge Nordpress  annonce que le chanteur Plastic Bertrand  a changé de nom.  Pour être plus écoresponsable, Plastic Bertrand  s’appelle maintenant  Compost Bertrand !

Ma série s’appelle Plastique  ber-nant, du verbe berner, tromper, 1er groupe ! pour plus d’info, allez voir Bescherelle.

Aujourd’hui Épisode 1 : « la Maison du plastique ».  Ça commence :

Rouen : sa cathédrale gothique -la 3ème plus haute du monde- sa statue de Jeanne d’arc  et son site classé Seveso.

La Cathédrale de Rouen illuminée

 

Beauvais :  sa cathédrale gothique, son chœur le plus haut du monde, sa statue de Jeanne Hachette  et son site classé Seveso.

 

Chœur de la cathédrale de Beauvais illuminé.

Je précise : Jeanne Hachette, dont la statue en bronze se dresse à Beauvais,  place… Jeanne Hachette, non loin d’ailleurs du Lycée …Jeanne Hachette et de la résidence …Jeanne Hachette, n’est pas  l’arrière-grand-tante par alliance de Pierre, de Pierre …. Larousse. Là je sens que c’est Le Seuil de ce que pouvez supporter comme blague . Non. Je vous explique :

Jeanne Hachette a vécu au XVe siècle,  c’est l’héroïne de la résistance des femmes de Beauvais, pendant le siège de Beauvais. -? Et qui, Jeanne Hachette  a-t-elle balancé dans le vide du haut d’un rempart de la ville, d’un coup de sa Hache, d’où son nom, Hachette, je vous le demande ?!

Jeanne Hachette au siège de Beauvais 1472, par Grobet 1902.

Jeanne Hachette au siège de Beauvais 1472, par Grobet 1902.

Eh bien j’ose à peine vous le dire, chers auditeurs, alors que nous sommes en train d’enregistrer cette émission  au cœur de Dijon, à moins de 500m du Palais des Ducs de Bourgogne :  Jeanne Hachette a bouté  hors de Beauvais un Bour-gui-gnon ! Eh oui, Beauvais était une ville particulièrement choyée  par Louis XI, il n’y en a pas eu tant que ça, et elle était assiégée  par les  troupes de Charles le Téméraire !  Et dire que je suis venue vivre en Bourgogne ….

Charles le Téméraire, duc de Bourgogne, vers 1474, Musée des Beaux-Arts, Dijon

Charles le Téméraire, duc de Bourgogne, vers 1474, Musée des Beaux-Arts, Dijon

On me signale que Jeanne Hachette, de Beauvais, a envoyé par Chronopost, un masque anti-pollution et  une très grosse boîte de mouchoirs à Jeanne d’Arc, à Rouen, parce que Jeanne d’arc  souffre en ce moment  de difficultés respiratoires. Parce que, tout de même  Jeanne d’arc  à Rouen, 1431 : asphyxiée  par les fumées de son propre bûcher ;  1944 : asphyxiée  par le bombardement et l’incendie de la cathédrale ; 2019 :  asphyxiée  par les fumées toxiques de Lubrizol. Et on ne parle pas de Jeanne d’arc à Paris, où tous les ans, au 1er mai, ça sent aussi très mauvais. Quand est-ce que ça va s’arrêter?  elle se demande, Jeanne d’arc. Elle en a  ras le heaume et même ras la frange sous le heaume.

Plastique bernant-Episode 1

Bon, c’était une petite intro historique pour que vous ne mouriez pas idiots. Donc je reprends :  Beauvais :  sa cathédrale gothique,  son chœur le plus haut du monde, sa statue de Jeanne Hachette-maintenant vous savez qui c’est-  son site classé Seveso ET sa MAISON DU PLASTIQUE.

Enfin il y a longtemps, quand mes cousins et moi, on  était enfants, et qu’on passait la fin des vacances  d’été dans l’Oise, près de Beauvais avec notre grand-mère, née un 23 août , ce qui tombait bien :  une occasion, chaque année, de casser nos tirelires pour lui  offrir un beau cadeau d’anniversaire, acheté dans un vrai palais des merveilles, un temple sur 2 niveaux-et ça planait pour nous- dédié au dieu Plastique : La Maison du plastique ! Avec plein de cadeaux multicolores,  qu’on pouvait acheter avec notre argent poche,  comme par ex :

  • un tablier multipoche en plastique pour le jardinage,
  • une trousse de toilette en plastique  avec ses étuis  à brosse à dents et à savonnette en plastique bleu lavande,
  • une nappe en plastique décorée de fleurs des champs, pour protéger la table de jardin,  en fer, qui rouille, contrairement au plastique !
  • un imperméable en plastique transparent, irisé comme une aile de libellule, plié dans sa pochette, à glisser dans le sac à main pour se protéger des averses surprises,
  • des bijoux  en plastique imitant parfaitement l’ivoire,  et qui n’avaient pas fait de mal aux éléphants ! Et ça c’était bien, on en était déjà conscients,   etc… etc…
Plastique bernant-Episode 1Plastique bernant-Episode 1

Notre grand-mère, qui était  née à Montrouge à la fin d’un autre siècle, adorait le plastique.  Et aussi les meubles en  Formica. Et aussi pulvériser dans nos chambres de grands jets d’insecticide Fly-tox- j’en ai encore le souvenir « sévésien » dans les narines- pour nous protéger des moustiques.

 

Et elle était contente de nos cadeaux en plastique, parce qu’elle adorait  le Plastique, symbole de « Progrès ».  Mais il faut le dire : dans ces prétendues 30 glorieuses, on était tous bernés par ces fausses certitudes. C’était juste avant le 4 janvier 1966, quand la raffinerie de Feyzin, classée Seveso, a explosé …

 

Et maintenant, ne me dites pas que ces trésors, offerts avec nos cœur d’enfants, sont allés grossir le 7e continent quelque part dans le Pacifique, parce que je vais pleurer.

 

Je me suis renseignée : cette Maison du plastique à Beauvais n’existe plus, et il y a maintenant à la place, devinez quoi ? une boutique  « zéro plastique ». Pauvres fatals petits Picards : qu’est-ce qu’ils vont bien pouvoir offrir à leur grand-mère ?

S’ils en ont les moyens, ils pourront toujours aller à Paris, dans la très chic Rue de Rennes (6e arrondissement) où il y a maintenant une Maison du plastique !  mais oui, ces objets sont devenus le comble du vintage chic et  décalé !!!

Pour terminer  je conseille tout de même à Jeanne Hachette, par précaution,  de garder un masque et une boîte de mouchoirs par devers elle. Parce que je le répète : Beauvais :  sa cathédrale gothique, son chœur le plus haut du monde, sa statue de Jeanne Hachette, sa recette du bourguignon haché,  sa maison « zéro plastique »   et son site classé Seveso.

Claude Léa Schneider, 20-10-2019.

Statue de Jeanne Hachette, par  Vital  Gabriel Dubray (1851) place Jeanne Hachette à Beauvais

Statue de Jeanne Hachette, par Vital Gabriel Dubray (1851) place Jeanne Hachette à Beauvais

Jeanne Hachette au siège de Beauvais  en 1472 par Jacques Barbier (1781)

Jeanne Hachette au siège de Beauvais en 1472 par Jacques Barbier (1781)

Publié dans Chroniques, Station Simone

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article