Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

19 articles avec le mot sur la main

Edouard Bouyé, archiviste dans la cité

Publié le par Claude Léa Schneider

Edouard Bouyé, archiviste dans la cité

Le Mot sur la Main n° 50 reçoit Edouard Bouyé, directeur des Archives départementales de la Côte-d'Or- depuis juillet 2013- à l'occasion  de la sortie de son livre : L'archiviste dans la cité. Un ver luisant. Editions Universitaires de Dijon.  (photo ci-contre).

Un titre qui interpelle et interroge. N'ayez pas peur de l'éditeur. Ce petit livre d'une centaine de pages (au modeste prix de 8€) se lit "comme un roman" !

Pour être honnête je dois dire que j'avais l'intention de l'inviter avant de savoir qu'il préparait un livre sur le métier d'archiviste, parce que, sur  le site et la page facebook  des Archives départementales de Côte d'Or, ça bouge ! Et c'est loin de la représentation que l'on peut communément en avoir.

Le site, c'est ici :

http://www.archives.cotedor.fr/cms/home.html

La page facebook, c'est là :

https://www.facebook.com/archives21/?fref=ts

Petit rappel : Edouard Bouyé est archiviste-paléographe de formation (Ecole Nationales des Chartes et Fondation Thiers),  il a été directeur-adjoint des Archives départementales de la Vienne (1997-2000), puis  il a dirigé les Archives départementales du Cantal de 2004 à 2013. Il a  collaboré à plusieurs ouvrages ( cliquez sur les couvertures ci-dessous pour les voir en entier).

Il a en outre le titre de "Conservateur général du Patrimoine" depuis 2015.

 

Couverture

Edouard Bouyé, archiviste dans la citéEdouard Bouyé, archiviste dans la cité

Archiver : c'est un métier !

A la maison, vous croyiez bien que vous alliez vous débarrasser du papier, mais vous vous apercevez que toutes sortes d'archives encombrent tiroirs et ordinateurs familiaux ...Et que faire de toutes ces images dans la mémoire de votre téléphone ? Sur le Cloud ? A propos, pour les photos de vacances, vous en êtes à combien de disques durs ?

Vous ne savez plus très bien comment vous y prendre ... Normal : archiver c'est un métier ! Et c'est même un métier dont la professionnalisation est récente. Avant .... Comment ça se passait, au fait ? Eh bien Edouard Bouyé nous le raconte avec humour -"La dernière roue du carrosse", "juste avant la déchetterie" ! dans le premier chapitre de son Ver luisant .

Il est sûr que la révolution numérique a tout changé, pour l'archiviste comme pour le chercheur, amateur ou professionnel, le chercheur "pressé et occasionnel" ou le "chercheur au long cours".

Photo: Archives départementales de la Côte-d'Or.(ADCO)

Photo: Archives départementales de la Côte-d'Or.(ADCO)

La règle des 5 C

Cette règle résume les grandes lignes des nombreuses tâches professionnelles d'un directeur des archives :

Collecter - Classer- Communiquer- Contrôler- Conseiller.

C'est non seulement un travail de chercheur, mais c'est  aussi un " engagement croissant en faveur des publics" :  former, enseigner, donner des cours (de latin, de paléographie...), accomplir différentes missions pédagogiques auprès des scolaires ...

Pour découvrir toutes les activités pédagogiques et culturelles proposées par les Archives départementales de Côte-d'Or, 8 rue Jeannin à Dijon,  c'est ici :

http://www.archives.cotedor.fr/cms/home/activites-culturelles.html

Photos : ADCO
Photos : ADCOPhotos : ADCOPhotos : ADCO

Photos : ADCO

Un foyer de rayonnement culturel

Mais ce qui importe aussi énormément à Edouard Bouyé c'est de faire des Archives un foyer de rayonnement culturel et de "mettre en bouche" par différentes  lectures publiques, souvent associées à la musique,  les trésors découverts dans les archives, comme les témoignages poignants et de grande qualité littéraire révélés par  La Grande collecte (1914-1918) par exemple.

Une nécessaire "mise en bouche "

Pour écouter Edouard Bouyé, suivez ce lien :

Et découvrez dans la dernière partie de son livre de nombreux extraits de ces découvertes.

Ci-dessous, quelques exemples de la variété des expositions, lectures, concerts, conférences qu'il nous propose, dans le site magnifique de l'Hôtel du chancelier  Rolin.

Il se passe toujours quelque chose aux Archives départementales de Côte-d'Or ! (photos ADCO)
Il se passe toujours quelque chose aux Archives départementales de Côte-d'Or ! (photos ADCO)
Il se passe toujours quelque chose aux Archives départementales de Côte-d'Or ! (photos ADCO)
Il se passe toujours quelque chose aux Archives départementales de Côte-d'Or ! (photos ADCO)
Il se passe toujours quelque chose aux Archives départementales de Côte-d'Or ! (photos ADCO)
Il se passe toujours quelque chose aux Archives départementales de Côte-d'Or ! (photos ADCO)

Il se passe toujours quelque chose aux Archives départementales de Côte-d'Or ! (photos ADCO)

Best of de citations

Un petit best of non exhaustif de citations du livre d'Edouard Bouyé :

Paroles d'un "cost-killer" :" Les vieux papiers iront à la bibliothèque, les plus récents, je les ferai déverser sur le trottoir, devant les Archives départementales qui seront bien obligés de les prendre. Le reste sera détruit."

"L'enjeu, pour les archives, est de donner à tous l'envie et les moyens de se frotter à la recherche."

"La mémoire se prépare."

"L'essentiel est de pouvoir répondre à la demande de quelque 1200 services producteurs d'archives dans la détresse ou la perplexité, et de réagir  aux "signalements" que peuvent  nous faire des usagers auxquels un notaire a refusé la communication d'une minute du XIXe siècle, ou auxquels une commune a opposé la disparition ou l'égarement d'un document ancien."

"Il convient de développer une posture d'attention aux besoins, d'empathie."

"En 2013, 10,4 millions de visiteurs sont venus se connecter 51,6 millions de fois sur les sites Web des Archives départementales pour y consulter 2,2 milliards de pages et d'images!"

"La culture de chacun enrichit la culture de tous, et réciproquement, dans un cercle vertueux de partage démonétisé de la connaissance."

"Comprendre tout, sans rien juger: cela vaut pour les personnages de papier comme pour les contemporains."

"Les archivistes archivent le pouvoir, mais leurs compétences et leurs appétences se situent plus volontiers du côté des savoirs."

 

Les Archives départementales de Côte-d'Or dans l'Hôtel du chancelier Rolin, un site exceptionnel (photos ADCO)
Les Archives départementales de Côte-d'Or dans l'Hôtel du chancelier Rolin, un site exceptionnel (photos ADCO)Les Archives départementales de Côte-d'Or dans l'Hôtel du chancelier Rolin, un site exceptionnel (photos ADCO)Les Archives départementales de Côte-d'Or dans l'Hôtel du chancelier Rolin, un site exceptionnel (photos ADCO)

Les Archives départementales de Côte-d'Or dans l'Hôtel du chancelier Rolin, un site exceptionnel (photos ADCO)

Et bien sûr, le podcast du Mot sur la Main

Pour terminer, Edouard Bouyé vous propose d'écouter ( lien plus bas) la voix éraillée de Vladimir Vissotstsky (1938-1980), poète et chanteur russe dissident, qui fut le mari de l'actrice Marina Vlady.

Une chasse au loup à écouter en regardant sur le site des Archives "HOMME ET LOUP 2000 ANS D'HISTOIRE, une base de données unique en France, ici :   http://www.unicaen.fr/homme_et_loup/

Le podcast complet de l'interview d' Edouard Bouyé sur Radio Cultures Dijon  100.0 FM est ici : http://radio-cultures-dijon.com/podcasts/le-mot-sur-la-main-les-archives-departementales-172

A bientôt !

Publié dans Le Mot sur la Main

Partager cet article

Repost 0

Solidarité internationale : une famille engagée.

Publié le par Claude Léa Schneider

Solidarité internationale : une famille engagée.

Bonjour à tous ! Nous étions nombreux dans le studio pour ce n°54 du Mot sur la Main puisque nous recevions les 8 membres de toute une famille très engagée dans la solidarité.

Jean-Pierre Thorey et Marie-Françoise Bossuat sont  partis deux ans en coopération à Rabat au Maroc de septembre 2010 à octobre 2012.

 

Perrine Thorey est  partie un an dans un petit village de Palestine en tant que volontaire, dans le cadre d’une mission de solidarité internationale en  2014. 

 

Frédéric et Emilie Schmitt  et leurs trois enfants Jules, Robin et Anouk sont partis de l'été 2015 à l'été 2016 en mission humanitaire à Kénitra (au nord de Rabat).

 

Tous sont partis en mission humanitaire avec la Délégation Catholique pour la Coopération (DCC). sur place, ils ont aussi travaillé avec d'autres associations.

Pour en savoir davantage sur la DCC :

 

http://ladcc.org/qui-sommes-nous/

 

 

 

A noter qu'ils n'étaient ni touristes ni "expats", mais volontaires pour des missions humanitaires !

Pour découvrir comment s'est passé leur séjour, ce qu'ils ont fait sur place, quel était le quotidien de chacun, y compris des trois enfants scolarisés à Kénitra, quelles étaient les conditions matérielles, quelle langue apprendre et quelle langue parler, etc  ...

Je vous invite donc à écouter le podcast de l'émission et vous entendrez que chacun des huit  a eu droit à la parole ! c'est ici :

http://radio-cultures-dijon.com/podcasts/le-mot-sur-la-main-une-famille-solidaire-et-engagee-329

Si vous voulez découvrir le blog de Marie-Françoise et Jean-Pierre au Maroc , c'est ici :

http://dcc-rabatjpmf.over-blog.com/article-36-presque-le-dernier-chapitre-juillet-2012-108076848.html

Une citation de Jean-Pierre : "Le service est valorisant aussi pour celui qui le rend."

 

Pour bien comprendre la situation de Perrine en Palestine, quelques repères cartographiques (source : http://www.artistes-contre-le-mur.org/palestine.htm)

Une citation de Perrine  : " Les Palestiniens sont en colère contre leur gouvernement, contre celui d'Israël et contre l'Occident."

 

Des articles où l'on parle de la mission marocaine de Frédéric et  Emilie avec leurs enfants :

http://ladcc.org/actualites/presse-et-medias/

Une famille dijonnaise part en mission humanitaire au Maroc

http://ladcc.org/wp-content/uploads/Bien-Public_Volontaires-pour-le-Maroc.pdf

http://www.bienpublic.com/edition-dijon-ville/2016/09/12/la-famille-schmitt-a-vecu-une-annee-en-terres-inconnues

Une citation de Frédéric : « On n’a pas envie de mélanger musulmans et islamistes. Au contraire, quand on nous a dit Maghreb, on s’est dit que c’était une chance dans le contexte actuel et que ça a du sens. Nos enfants font partie des citoyens de demain. Ils vont pouvoir découvrir l’islam, faire la différence entre les musulmans et ceux qui se radicalisent. »

 

Marie-Françoise est une grande lectrice !  En écoutant l'émission, vous découvrirez quel métier elle exerçait auparavant.

Avec  la Maison de la Méditerranée, elle  vous recommande quelques lectures, de quoi occuper votre été !   cf les 2 fichiers images ci-dessous, classés par ordre alphabétique de pays.

Pour consulter le site de la Maison de la Méditerranée à Dijon :

  •  

http://www.maisondelamediterraneedijon.fr/

 

 

à partir de K.Daoud, dans l'ordre : Algérie, Egypte, Espagne, Grèce, Italie,Israël.
à partir de K.Daoud, dans l'ordre : Algérie, Egypte, Espagne, Grèce, Italie,Israël.
à partir de K.Daoud, dans l'ordre : Algérie, Egypte, Espagne, Grèce, Italie,Israël.
à partir de K.Daoud, dans l'ordre : Algérie, Egypte, Espagne, Grèce, Italie,Israël.
à partir de K.Daoud, dans l'ordre : Algérie, Egypte, Espagne, Grèce, Italie,Israël.
à partir de K.Daoud, dans l'ordre : Algérie, Egypte, Espagne, Grèce, Italie,Israël.

à partir de K.Daoud, dans l'ordre : Algérie, Egypte, Espagne, Grèce, Italie,Israël.

à partir de " Le pays que je te ferai voir" Maroc (3 titres), Syrie, Turquie (2 titres).
à partir de " Le pays que je te ferai voir" Maroc (3 titres), Syrie, Turquie (2 titres).
à partir de " Le pays que je te ferai voir" Maroc (3 titres), Syrie, Turquie (2 titres).
à partir de " Le pays que je te ferai voir" Maroc (3 titres), Syrie, Turquie (2 titres).
à partir de " Le pays que je te ferai voir" Maroc (3 titres), Syrie, Turquie (2 titres).
à partir de " Le pays que je te ferai voir" Maroc (3 titres), Syrie, Turquie (2 titres).
à partir de " Le pays que je te ferai voir" Maroc (3 titres), Syrie, Turquie (2 titres).

à partir de " Le pays que je te ferai voir" Maroc (3 titres), Syrie, Turquie (2 titres).

Perrine vous recommande aussi  quelques livres : voir fichier images ci-dessous, ainsi que des reportages :

Le documentaire ARTE  « Les colons » (en 2 parties) http://boutique.arte.tv/f11323-colons_prophetie 

Documentaire « Blagues à part » de Vanessa Rousselot – sujet : l’humour palestinien : https://www.youtube.com/watch?v=LZUcBuy1r8s

La série documentaire « 24H Jérusalem » diffusée sur Arte il y a 3 ans.

http://television.telerama.fr/television/24h-jerusalem-sur-arte-recit-de-tournage-d-un-projet-hors-norme,111046.php

Solidarité internationale : une famille engagée.
Solidarité internationale : une famille engagée.
Solidarité internationale : une famille engagée.
Solidarité internationale : une famille engagée.
Emilie, Perrine et Marie- Françoise vous recommandent les trois films ci-dessus.
Emilie, Perrine et Marie- Françoise vous recommandent les trois films ci-dessus.
Emilie, Perrine et Marie- Françoise vous recommandent les trois films ci-dessus.

Emilie, Perrine et Marie- Françoise vous recommandent les trois films ci-dessus.

Pour rester dans le thème, et aussi parce que le Maroc était l'invité d'honneur du Salon du Livre 2017, je vous recommande l'intégrale des romans de Tahar Ben Jelloun. Photo ci-dessous Tahar Ben Jelloun signant un livre pour Marie-Françoise, au Maroc.

 

 

Une des musiques de l'émission : une belle recette d'aubergines !

Et pour terminer, une belle flashmob palestinienne sur le port de Gaza qui donne irrésistiblement envie de danser

Le mot sur la main, c'est sur le 100.0 FM

Et  le podcast de l'émission est là :

http://radio-cultures-dijon.com/podcasts/le-mot-sur-la-main-une-famille-solidaire-et-engagee-329

A bientôt !

 

Publié dans Le Mot sur la Main

Partager cet article

Repost 0

Le château de Mâlain (Côte-d'Or)

Publié le par Claude Léa Schneider

Le château de Mâlain (Côte-d'Or)

A 25km de Dijon, il y a un site unique, bien connu en Bourgogne, c’est celui de Mâlain. Ça fait cette année un demi- siècle qu’on y pratique des fouilles, et ça fait une quarantaine d’années qu’une bande de copains un peu fous a eu l’idée de restaurer son château, le château de Mâlain.

 

C’est pourquoi pour le n° 51 du Mot sur la Main, je reçois  Louis Roussel, celui qui a été le moteur de cette restauration et  le président de l’association créée en 1973, le GAM Mâlain Groupe Archéologique du Mesmontois,

ainsi que l’actuel président de l'association : Philippe Pagès.

Quelques dates ici :

http://www.gam.malain.fr/lassociation/

ci-dessus : Louis Roussel (sur le chantier) et Philippe Pagès
ci-dessus : Louis Roussel (sur le chantier) et Philippe Pagès

ci-dessus : Louis Roussel (sur le chantier) et Philippe Pagès

Au cours de l'émission Louis Roussel et Philippe Pagès nous expliquent en quoi le site de Mâlain est exceptionnel  : grande diversité, biotopes contrastés, carrières et mines, grotte occupée depuis la Préhistoire, ville antique d'importance régionale, seigneurie mêlée à l'Histoire de la Bourgogne...

C'est pourquoi, la restauration du château (chantier de restauration ET de fouilles) est une entreprise de très longue haleine qui doit être menée scientifiquement et qui compte beaucoup sur ses bénévoles,  sur de généreux donateurs, sur des artisans très hautement qualifiés qui donnent de leur temps, et sur le renouvellement des équipes de jeunes fouilleurs.

La restauration du  château de Mâlain est "riche de ses dons humains"

On imagine aisément combien il est difficile d'organiser et de  faire perdurer ces travaux sur  des décennies !

Pour comprendre toute l'histoire du château en quelques minutes

C'est pourquoi le GAM et les bénévoles vous invitent à leur Grande Fête de Printemps au château le 9 avril prochain à partir de 10h.

"L’important est de redécouvrir le château et de le replacer dans son histoire et d’amener des gens pour nous aider à rénover le château grâce aux fonds récoltés."

Avant de vous y rendre, nous vous conseillons d'écouter le podcast de l'émission,

ici :

http://www.radio-cultures-dijon.com/podcasts/le-mot-sur-la-main-chateau-de-malain-avec-louis-roussel-philippe-pages-218

Voici quelques liens si vous souhaitez en savoir davantage :

http://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/2014/06/22/malain-organise-sa-premiere-fete-medievale-504083.html

http://www.lejsl.com/saone-et-loire/2012/07/29/louis-roussel-le-moteur

Ci-dessous, les liens vers le groupe des Croisés de Médiolano

Lors de la Fête, Les Croisés de Mediolano “habiteront” l’édifice et présenteront armes, costumes et éléments mobiliers de la fin du XIe siècle. « L’idée est de rétablir le logis, comme au Moyen-Âge », remarque Philippe Pagès.

Et aussi un livre de Louis Roussel :

 

Et pour terminer en musique...

Le Mot sur la Main : le lundi à 19h et tous les jours et partout en podcast sur www.radio-cultures-dijon.com
Le Mot sur la Main : le lundi à 19h et tous les jours et partout en podcast sur www.radio-cultures-dijon.com
Le Mot sur la Main : le lundi à 19h et tous les jours et partout en podcast sur www.radio-cultures-dijon.com

Le Mot sur la Main : le lundi à 19h et tous les jours et partout en podcast sur www.radio-cultures-dijon.com

Publié dans Le Mot sur la Main

Partager cet article

Repost 0

Caravane de la Mémoire

Publié le par Claude Léa Schneider

Caravane de la Mémoire

Bonjour à tous,

Qui n’a pas, à l’occasion d’une visite d’un parent dans une maison de retraite, été stupéfait d’observer comment une personne âgée peu valide retrouve, lors d’une animation, toute sa mobilité et ses réflexes pour danser une valse ou un tango …

Eh bien il y a  des personnalités lumineuses qui sont allées  bien au-delà de cette simple observation et qui en ont fait tout un concept qui nous donne de l’espoir en nous faisant passer de la maladie d'Alzheimer à "la Mélodie d'Alzheimer",  il s’agit du projet nomade "La Caravane de la Mémoire.

 

C'est pourquoi, pour le n° 52 du Mot sur la Main, je reçois :

Anne Bramard-Blagny, grande voyageuse, documentariste, créatrice d’ABB Reportages,  productrice de plus de 200 documentaires avec sa fille Julia Blagny, elle-même «réalisatrice voyageuse ».

Pour en savoir davantage  :

ainsi que France Mourey, Docteur de l’Université de Bourgogne, chercheur à l’INSERM/STAPS à l’Institut Jules Marey, spécialiste en motricité dans la maladie d’Alzheimer.

Pour en savoir davantage :

Elles nous présentent toutes deux "La Caravane de la Mémoire : de la maladie ...à la Mélodie d'Alzheimer", une action de grande ampleur, dont elles sont tout à la fois les initiatrices et les locomotives, action  conduite à partir du 12 mars 2017 à Dijon, en Bourgogne et en Argentine et vous trouverez le compte à rebours complet en fin d'article.

Caravane de la Mémoire
Caravane de la Mémoire

Qu'est-ce que La Caravane de la Mémoire ? Ecoutez notre émission en podcast sur le 100.0 FM pour le découvrir.

Mais en voici les grandes lignes :

“Cinq années de présence « Musique et Tango » dans des unités accueillant des personnes atteintes de maladie de type Alzheimer ont permis à l'équipe de ABB REPORTAGES de réaliser des documentaires et programmes courts afin de poser le rôle de la Musique, du Mouvement et du Tango sur cette maladie."

 

"La Caravane de la Mémoire, c'est l'itinérance organisée et engagée d'artistes pour apporter des notes, des pas, des souvenirs, des projets d’avenir d’ateliers et spectacles..Ils animent une formation aux aidants dispensée à l’Institut Marey de Dijon pour que ce projet novateur et efficace, une fois initié, perdure”

Tout cela demande de convaincre, d'initier, de développer,  de trouver des fonds... car ce programme c'est :

  • 1 documentaire
  • 44 programmes courts
  • 1 formation
  • Des ateliers Musique et Tango
  • 1 Symposium à Buenos Aires
  • 1 quinzaine d’étapes
  • et d'autres actions en cours ...

 Petite parenthèse : pour ma part, j'ai beaucoup appris sur   Etienne-Jules Marey (né à Beaune en 1830 et mort à Paris en 1904) et sur  tout ce que lui doivent les effets spéciaux d'aujourd'hui dans la relation entre  image et mouvement,  grâce à ce documentaire.

 

Le podcast du n° 52 du Mot sur la Main se trouve ici :

http://www.radio-cultures-dijon.com/podcasts/le-mot-sur-la-main-caravane-de-la-memoire-199

Pour participer au Crowfunding Cocoricauses :

https://cocoricauses.org/projects/be743944-5ff6-4175-8f57-9d56bb1c450c/la-caravane-de-la-memoire-de-decize-a-baigneuxlesjuifs

Lisez, écoutez, réagissez, participez, exprimez vos réactions : à très vite !

 

La 1ère partie du programme complet : mars, avril, mai, juin 2017.
La 1ère partie du programme complet : mars, avril, mai, juin 2017.

La 1ère partie du programme complet : mars, avril, mai, juin 2017.

Mettez-vous donc au tango pour le plaisir d'aujourd'hui et l'espoir des vieux jours ! "J'oublie tout, sauf le tango"

Le générique des Allegro d'Alzheimer : "Allegro con fuoco, all' ungherese" du "Quatuor à cordes" de Maurice Emmanuel, interprété par l'ensemble Stanislas. (Référence : Timpani / 1C1167) 7 :18

« Libertango » de Piazzolla, Interprété par Sara Chenal au violon et Olivier Pelmoine à la guitare. SanTelmo - Duo Cordes et Ames Référence : Skarbo 3 :12

« Adios nonino » de Piazzolla, Interprété par "L"Orquestra de Cambra Teatre Lliure" dirigé par Pablo Mainetti. Référence : Harmonia mundi France / LC7045 8 :13

"Café" de Piazzolla Interprété par Sara Chenal au violon et Olivier Pelmoine à la guitare. SanTelmo - Duo Cordes et Ames Référence : Skarbo 6 :32

Et aussi les jeunes !

Caravane de la Mémoire
Caravane de la Mémoire

Publié dans Le Mot sur la Main

Partager cet article

Repost 0

Semaine de la solidarité internationale : les chemins de l'école

Publié le par Claude Léa Schneider

Semaine de la solidarité internationale : les chemins de l'école

Paradoxe : alors que nos enfants  vont parfois à l'école à reculons, il y a, de par le monde, des enfants que la soif d'apprendre fait parcourir quotidiennement des kilomètres à pied  au milieu de tous les dangers pour aller à l'école.

Pour Le Mot sur la Main  n° 49 consacré au bilan de  la Semaine de la Solidarité internationale en Côte d'Or, consacrée cette année aux "Chemins de l'Ecole", je reçois :

  • Claude Vielix, président de la Semaine de la Solidarité internationale  21 (SSI21)
  • Françoise Duguet : présidente de la Cimade Bourgogne-Franche Comté, jusqu'en 2013, actuellement bénévole et membre élu du Conseil national
  • Didier Thomas, président du CCFD Terre Solidaire Côte d’Or

Pour télécharger le dossier :

 

Les objets "fétiches" de nos invités.
Les objets "fétiches" de nos invités.
Les objets "fétiches" de nos invités.
Les objets "fétiches" de nos invités.

Les objets "fétiches" de nos invités.

  • Le SSI21 a regroupé un nombre très important d'associations dont les actions ont été centralisées et relayées par Bourgogne Coopération, organisme  piloté par Timothée Romain http://www.bourgognecooperation.org
  • Le Rectorat a également joué un grand rôle dans les actions auprès des scolaires.
  • Cette "semaine" de solidarité internationale s'est en fait déroulée sur plusieurs semaines en Côte d'Or
  • L'exposition  au Cellier de Clairvaux a attiré plus de 700 adultes et 600 scolaires, soit plus 1300 visiteurs.
  • 250 personnes ont profité du programme cinéma dédié.
  • 7500 jeunes ont bénéficié de "Repas du Monde" dans les restaurants scolaires.
  • Le bilan est donc un succès

 

 

 

Semaine de la solidarité internationale : les chemins de l'école
Semaine de la solidarité internationale : les chemins de l'école
Semaine de la solidarité internationale : les chemins de l'école
Semaine de la solidarité internationale : les chemins de l'école
Semaine de la solidarité internationale : les chemins de l'école
Semaine de la solidarité internationale : les chemins de l'école
Semaine de la solidarité internationale : les chemins de l'école

Quelques-uns des thèmes dont nous débattons dans l'émission (dont vous trouverez le podcast à la fin de cet article.)

  • Qu'en est-il de la solidarité internationale, alors qu'il y a si peu de solidarité nationale, sans parler de la solidarité européenne ?
  • Rappel de la longue tradition en France des Club UNESCO fondés en 1956
  • Peut-on vraiment définir des droits humains universels face à la diversité des peuples ?
  • Droit à l'école : il y a actuellement dans le monde 57 millions d'enfants non scolarisés. Pourquoi il y a urgence à en informer.
  • Analyse de situations particulièrement alarmantes :
  • la situation des filles, les dangers liés aux changements climatiques, des droits universels bafoués,
  • Les actions qui marchent, en particulier le partenariat d'échange de jeunes à jeunes.
  • Les actions concrètes de la SSI en Côte d'Or :
  • Pour en citer quelques-unes :
  • Expositions, films documentaires :  "Les chemins de l'école", "Quand la rentrée scolaire est une galère", "Le Volontariat de Solidarité internationale en photos" ...
  • Des projections et débats organisés par la DCC, CUCDB, le festival  Migrant'scène...
  • L'éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale par l'action "Repas du monde" dans les restaurants scolaires ..

 

Pour une des pauses musicales, j’ai choisi un chemin vers les écoles de musique. Je vous propose d’écouter, Gustavo Dudamel, ce tout jeune chef vénézuélien que vous avez peut-être vu à la TV le 1er janvier 2017 pour la retransmission du concert du nouvel an à Vienne.

C’est actuellement l’un des chefs d’orchestre les plus populaires. Il a lui-même appris le violon à 10 ans grâce au programme vénézuélien d'éducation musicale El Sistema et à L'Orchestre symphonique des jeunes du Venezuela Simón Bolívar, qui exerce une activité sociale et solidaire puisqu’elle permet aux enfants plus démunis de pratiquer la musique classique.

Chaque enfant désireux de jouer reçoit un instrument, et avec l’aide d’un tuteur peut commencer très vite à pratiquer plusieurs heures par jour. Gustavo Dudamel est lui-même très engagé dans ce programme et persuadé que l'accès à la musique fait partie des droits fondamentaux. On va l’entendre diriger le Teresa Carreño Youth Orchestra. (Sistema) February 2009 at TED2009

A l'occasion du festival Migran'scène, une conférence a été donnée à Sciences Po Dijon par Michel Sauquet   sur l'intelligence interculturelle.

Qu'est-ce que c'est ? C'est la construction d'un outil appelé Culturoscope  consultable  ici http://www.eclm.fr/ouvrage-379.html

Outil qui permet  une approche des cultures mondiales et "de l'invisible des cultures" et qui répertorie 4 grands domaines qu'il faut prendre en compte dès qu'on veut entreprendre une action pluriculturelle, selon le tableau ci-dessous :

Semaine de la solidarité internationale : les chemins de l'école
Semaine de la solidarité internationale : les chemins de l'école
Semaine de la solidarité internationale : les chemins de l'école
Semaine de la solidarité internationale : les chemins de l'école
Semaine de la solidarité internationale : les chemins de l'école
Semaine de la solidarité internationale : les chemins de l'école
Semaine de la solidarité internationale : les chemins de l'école
Semaine de la solidarité internationale : les chemins de l'école

Vous trouverez le podcast complet de l'émission ici :

http://www.radio-cultures-dijon.com/podcasts/le-mot-sur-la-main-solidarite-internationale-98

A bientôt !

Semaine de la solidarité internationale : les chemins de l'école
Semaine de la solidarité internationale : les chemins de l'école

Publié dans Le Mot sur la Main

Partager cet article

Repost 0

Manger des insectes?

Publié le par Claude Léa Schneider

Manger des insectes?

Vous avez déjà mangé des insectes ? Oui ? Non ? Pas encore ?

Il se pourrait bien que vous en ayez déjà mangé sans le savoir ! D’ailleurs il y a déjà 2 milliards et demi de personnes qui en mangent, et qui en ont toujours mangé, comme vous, vous mangez des crevettes. Et si c’était l’avenir pour nourrir 9 milliards d‘individus dans 30 ans ?

C'est le sujet du 45ème n° du Mot sur la Main qui reçoit Stécie Girardin, gérante de la Société Grain de Cassis, rue Rameau à Dijon, une épicerie fine qui commercialise  des insectes comestibleset, par téléphone Raphaëlle Browaeys, responsable de communication de la  Société Jimini’s,  une start up, basée en région parisienne, qui vend des insectes comestibles 100% européens depuis tout juste 4 ans et qui ne cesse de se développer.

Et en 2ème partie d'émission, une dégustation d'insectes en direct avec tous les volontaires présents dans le studio !

Mais auparavant on regarde quelques chiffres : (cliquez sur les flèches pour faire défiler le diaporama)

Documents Jimini's
Documents Jimini's
Documents Jimini's
Documents Jimini's

Documents Jimini's

Vous  vous demandez : quel est aujourd'hui l'intérêt de manger des insectes, et qui plus est des insectes  européens en Europe ?

Voici quelques éléments de réponses :

  • Parce que c’est bon pour l’environnement :
  •  l'impact écologique est faible : les insectes  se nourrissent de sous-produits agricoles à peu près inutilisables
  • Nécessite peu de ressources et de place (élevage vertical)
  • 10kg nourriture produisent : 1kg de bœuf, 3kg de porc, 5kg de volaille, 9kg d’insectes
  • Leur croissance est  rapide et peu polluante
  • Actuellement, l’élevage occupe 50% des terres cultivables à la surface de la Terre
  • Si tout le monde sur terre devait manger comme nous en Europe de l'Ouest, c’est 4 planètes qu’il nous faudrait !
  • Les maladies qu’ils peuvent contracter ont peu de risque de se transmettre aux mammifères que nous sommes.
Manger des insectes?
  • Parce que c’est un problème de santé  et d’équilibre mondial :
  • Entre 1950 et 2000, pendant que la  population mondiale a doublé,  la  consommation de viande a quadruplé dans certains pays
  • 1 Américain du nord consomme 120kg viande/an
  • En Europe : autour de 83kg/pers/an ;
  • Sur le continent africain,  en moyenne 12kg/pers/an,  avec beaucoup de disparités
  • le but est de descendre en Europe à 45kg – réduire de moitié !
  • d’un côté : 3 milliards ne consomment jamais de viande car trop pauvres et sur ces 3 milliards, 850 millions ne mangent jamais à leur faim
  • c’est la course aux protéines !
  • Les autres tentatives pour produire des protéines ont échoué ou sont en bout de course.
Manger des insectes?

Les 400 millions de chiens et 200 millions de chats qui nous tiennent compagnie  mangent déjà des farines d’insectes dans leurs croquettes.

 

J’ai demandé à Raphaëlle Browaeys si les farines étaient les mêmes.

 

J'ai demandé à Stécie Girardin comment faire accepter aux Français et aux Européens de manger des insectes.

Ecoutez leurs réponses sur le podcast en fin d'article.

Manger des insectes?
  • Parce que manger des insectes c'est bon pour la santé :
  • Trop de dépenses mondiales de santé sont liées à l’obésité et aux maladies liées à la surconsommation de viande
  • Pays de l’OCDE : 46 % des personnes en surpoids
  • Insectes : très riches en protéines et en fer assimilable, minéraux, vitamines et fibres
  •  Parce que c’est certainement plus éthique :
  • Car il y a une plus grande prise de conscience des consommateurs de la souffrance animale dans les élevages industriels.
  • Le bien-être des insectes ne pose  peut-être pas les mêmes problèmes éthiques que pour les mammifères et les oiseaux car ils vivent naturellement en colonies denses : pas besoin d’anxiolytique …Encore que ?
Manger des insectes?
Ce roman, à l'origine d'un célèbre feuilleton TV, montre que la pomme de terre a mis également longtemps à s'imposer en France.

Ce roman, à l'origine d'un célèbre feuilleton TV, montre que la pomme de terre a mis également longtemps à s'imposer en France.

Publié dans Le Mot sur la Main

Partager cet article

Repost 0

Ruegen, Friedrich, Prora

Publié le par Claude Léa Schneider

Bonjour à tous ! Voilà comment ça s'est passé : j'avais très envie de vous parler du site de Prora, qui se trouve sur l'île allemande de Rügen (où je suis allée) peu connue des Français.

 

Et René Petit, que vous écoutez sur le 100.0 FM vous parler d'architecture dans Union Latérale qu'il co-anime avec Philippe Blanchard et Florian Kerouasse, avait envie de vous présenter le peintre allemand  Caspar David Friedrich (1774-1840 qui a peint les célèbres falaises de craie de Rügen (photo ci-contre).

Alors on a décidé de faire une émission ensemble et c'est le n° 44 du Mot sur la Main, dont vous allez découvrir ci-dessous toutes les références photos et le lien podcast.

Bonne lecture et bonne écoute !

Comme tous les invités du Mot sur la MainRené Petit a donc apporté un "objet fétiche" que vous voyez à droite sur la photo ...

 

 

Qu'est-ce que c'est ? Ce dirigeable  aurait pu voler à travers le studio, mais nous n'avons pas osé tenter l'aventure, de peur de ne pouvoir le ...diriger !

En écoutant l'émission, vous saurez précisément pourquoi  René Petit a choisi cet objet.

Ruegen, Friedrich, Prora

Cet article n'a pas pour but de répéter l'émission, mais de la prolonger.

 

Voici donc quelques citations de Caspar David Friedrich et une galerie de quelques tableaux.

Ecoutez René Petit commenter l'étonnant Paysage d'hiver avec église. (ci-dessous dans le diaporama))

"Le peintre ne doit pas peindre seulement ce qu'il voit en face de lui, mais aussi ce qu'il voit en lui."

"L'art se présente comme médiateur entre la nature et l'homme. le modèle primitif est trop grand, trop sublime pour pouvoir être saisi. Sa reproduction, oeuvre de l'homme, est plus proche des faibles."

"Conserve en toi une pureté d'enfant [...] une véritable oeuvre d'art ne peut sortir que d'une âme pure."

"Le divin est partout, jusque dans un grain de sable." (ci-dessus, à droite : Le moine au bord de la mer, 1809.)

 (Cliquez sur les flèches blanches pour faire défiler le diaporama ci-dessous)

Caspar David Friedrich, le peintre mystique qui a refusé de faire le Grand Tour en Italie parce qu'il craint  "que le paysage méditerranéen ne détruise son esthétique ..."

Paysage avec église, Dolmen sous la neige, Moine dans la neige, Croix surplombant la mer Baltique,Le voyageur contemplant une mer de nuages, La mer de glace, Les âges de la vie, Falaises de craie, aquarelle (Rügen, 1824-6))
Paysage avec église, Dolmen sous la neige, Moine dans la neige, Croix surplombant la mer Baltique,Le voyageur contemplant une mer de nuages, La mer de glace, Les âges de la vie, Falaises de craie, aquarelle (Rügen, 1824-6))
Paysage avec église, Dolmen sous la neige, Moine dans la neige, Croix surplombant la mer Baltique,Le voyageur contemplant une mer de nuages, La mer de glace, Les âges de la vie, Falaises de craie, aquarelle (Rügen, 1824-6))
Paysage avec église, Dolmen sous la neige, Moine dans la neige, Croix surplombant la mer Baltique,Le voyageur contemplant une mer de nuages, La mer de glace, Les âges de la vie, Falaises de craie, aquarelle (Rügen, 1824-6))
Paysage avec église, Dolmen sous la neige, Moine dans la neige, Croix surplombant la mer Baltique,Le voyageur contemplant une mer de nuages, La mer de glace, Les âges de la vie, Falaises de craie, aquarelle (Rügen, 1824-6))
Paysage avec église, Dolmen sous la neige, Moine dans la neige, Croix surplombant la mer Baltique,Le voyageur contemplant une mer de nuages, La mer de glace, Les âges de la vie, Falaises de craie, aquarelle (Rügen, 1824-6))
Paysage avec église, Dolmen sous la neige, Moine dans la neige, Croix surplombant la mer Baltique,Le voyageur contemplant une mer de nuages, La mer de glace, Les âges de la vie, Falaises de craie, aquarelle (Rügen, 1824-6))
Paysage avec église, Dolmen sous la neige, Moine dans la neige, Croix surplombant la mer Baltique,Le voyageur contemplant une mer de nuages, La mer de glace, Les âges de la vie, Falaises de craie, aquarelle (Rügen, 1824-6))

Paysage avec église, Dolmen sous la neige, Moine dans la neige, Croix surplombant la mer Baltique,Le voyageur contemplant une mer de nuages, La mer de glace, Les âges de la vie, Falaises de craie, aquarelle (Rügen, 1824-6))

A mon tour de vous montrer quelques aspects de l'île de Rügen (Mecklembourg-Poméranie occidentale)

 

Comme vous le voyez sur la photo à droite, il y a toujours un aussi fort contraste entre les falaises blanches, la mer Baltique et la végétation. Les sites peints par Friedrich se trouvent au nord de Sassnitz, dans le Parc naturel du Jasmund, où se trouve aussi le célèbre Königsstuhl. (cf la carte ci-dessous)

Mais depuis l'époque de C.D. Friedrich, les falaises de craie se sont beaucoup érodées et sont parfois tombées par pans entiers dans la mer, surtout depuis le début des années 2000.

Carte de l'île de Rügen ((Mecklembourg-Poméranie occidentale)

Carte de l'île de Rügen ((Mecklembourg-Poméranie occidentale)

On rejoint le site de Prora, appelé le "Colosse de Rügen", par un sentier qui part de la station balnéaire de Binz et qui longe la baie en remontant vers le nord,  toujours sur la façade est de l'île, mais plus au sud. (cf carte)

 

 

 

 

Et on arrive sur le site de Prora,  cette énorme station balnéaire monobloc de 4,5 km de long, composée de 8 blocs identiques de 6 étages reliés entre eux et qui devaient, dans le programme Kraft durch Freude (La Force par la Joie) voulu par Hitler, comporter  10 000 chambres donnant toutes sur la mer Baltique.

 

Le but était d'accueillir les "bons vacanciers allemands", "la classe ouvrière aryenne méritante" par groupes de 20 000 pour une semaine de vacances et de propagande nazie ...

L'ensemble a été conçu en 1936-37 par l'architecte  Clemens Klotz, qui reçoit le Grand Prix d'architecture à l'Exposition universelle de Paris en 1937 ! et réalisé par Wilhelm Heidrich. L'ensemble a été inauguré trois mois avant la déclaration de guerre de 1939.

En écoutant notre émission, vous découvrirez les utilisations successives du site, la plus importante étant  en 1952 la récupération des lieux par l'armée de la RDA qui les utilise comme caserne pour ses parachutistes et ses troupes d'élite. (photo à droite, les coupes de cheveux masculines réglementaires ...), puis comme lieu de formation  pour les rebelles du Mozambique, d'Angola ou de Palestine.

 

 

Maquette du site et images de propagande de la fin des années 30.
Maquette du site et images de propagande de la fin des années 30.
Maquette du site et images de propagande de la fin des années 30.
Maquette du site et images de propagande de la fin des années 30.
Maquette du site et images de propagande de la fin des années 30.
Maquette du site et images de propagande de la fin des années 30.
Maquette du site et images de propagande de la fin des années 30.
Maquette du site et images de propagande de la fin des années 30.

Maquette du site et images de propagande de la fin des années 30.

 Utlisation comme base secrète d'entrainement par l'armée de la RDA, (NVA) avec haute technologie des années 70.
 Utlisation comme base secrète d'entrainement par l'armée de la RDA, (NVA) avec haute technologie des années 70.
 Utlisation comme base secrète d'entrainement par l'armée de la RDA, (NVA) avec haute technologie des années 70.
 Utlisation comme base secrète d'entrainement par l'armée de la RDA, (NVA) avec haute technologie des années 70.

Utlisation comme base secrète d'entrainement par l'armée de la RDA, (NVA) avec haute technologie des années 70.

Mais aussi de 1956 à 1991, centre de repos et convalescence pour des personnels de la NVA triés sur le volet.
Mais aussi de 1956 à 1991, centre de repos et convalescence pour des personnels de la NVA triés sur le volet.
Mais aussi de 1956 à 1991, centre de repos et convalescence pour des personnels de la NVA triés sur le volet.
Mais aussi de 1956 à 1991, centre de repos et convalescence pour des personnels de la NVA triés sur le volet.

Mais aussi de 1956 à 1991, centre de repos et convalescence pour des personnels de la NVA triés sur le volet.

Après la chute du Mur, que faire d'un tel "monstre" abandonné, dont la rénovation en lieu de mémoire coûterait une fortune ?

 

Eh bien le livrer aux promoteurs qui sont en train de les réhabiliter en  complexe de résidences balnéaires de luxe, dans les murs mêmes construits sous Hitler...

Et mon "objet fétiche" de l'émission c'est justement la photo d'un des multiples panneaux publicitaires immobiliers qui vous incite à investir : ça vous tente ?

Petite promenade à travers les lieux (et l'appartement témoin) quand nous les avons visités.
Petite promenade à travers les lieux (et l'appartement témoin) quand nous les avons visités.
Petite promenade à travers les lieux (et l'appartement témoin) quand nous les avons visités.
Petite promenade à travers les lieux (et l'appartement témoin) quand nous les avons visités.
Petite promenade à travers les lieux (et l'appartement témoin) quand nous les avons visités.
Petite promenade à travers les lieux (et l'appartement témoin) quand nous les avons visités.
Petite promenade à travers les lieux (et l'appartement témoin) quand nous les avons visités.

Petite promenade à travers les lieux (et l'appartement témoin) quand nous les avons visités.

Tout ça ne vous poserait pas un petit problème éthique ?

Grand débat en Allemagne ...

Quoi qu'il en soit, depuis cet été, des appartements sont occupés et la station fonctionne. Mais je doute que ça ressemble déjà à la photo-dessin-promo ci-contre !

Pour en savoir davantage, voici quelques sites et liens que je vous recommande. (Je vous ai sélectionné de préférence des sites en français ):

Grande vue aérienne 2011 /Luftbild vom Nordflügel von Prora (2011) https://de.wikipedia.org/wiki/Prora

http://www.proradok.de/fr/la-station-balneaire-kdf-des-vingt-mille-a-prora-sur-lile-de-ruegen/

 http://www.slate.fr/monde/83175/prora-station-balneaire-nazie-jamais-servi

http://www.courrierinternational.com/article/2011/07/04/un-colosse-impossible-a-abattre

http://immobilier.lefigaro.fr/article/le-complexe-nazi-de-prora-se-transforme-en-station-balneaire-de-luxe_84d1cd2e-705a-11e6-9f91-caf284335945

Et bien sûr, le podcast de l'émission !

 

Ruegen, Friedrich, Prora

Publié dans Le Mot sur la Main

Partager cet article

Repost 0

Edith Nicot & Anne- Marie Kelecom

Publié le par Claude Léa Schneider

Les pieds dans la glaise et les mains dans la pâteLes pieds dans la glaise et les mains dans la pâte

Les pieds dans la glaise et les mains dans la pâte

Vous avez toujours aimé mettre la main à la pâte et les pieds dans la glaise, toucher, froisser, triturer ?  Le n° 47 du Mot sur la Main avec  Edith Nicot, plasticienne Art papier et  Anne-Marie Kelecom, céramiste est fait pour vous !

Je les reçois pour leur exposition commune "Réflexion" à la galerie La Source, à Fontaine lès Dijon, jusqu'au 18 décembre.

L'une et l'autre ont déjà beaucoup exposé en France et à l'étranger. Edith Nicot est bien connue des Dijonnais, Anne-Marie Kelecom, d'origine belge, vit actuellement en Saône et Loire.

Vous trouverez sur cet article des citations et réflexions des deux artistes - hors émission- des galeries de photos (cliquez sur les flèches blanches des diaporamas)  et enfin le podcast.

De quoi vous mettre en appétit pour courir à la galerie La Source, dont on remercie au passage sa directrice, Claude Martel, pour ses choix inspirés.

Pourquoi le papier ?

Edith Nicot :

"Je m'intéresse à l'Asie depuis longtemps pour sa conception du monde différente de "la nôtre" et notamment les multiples et étonnantes utilisations qui sont faites du papier.

Une couleur unique, minimaliste, où toutes les projections imaginaires sont possibles : le blanc.

Les origami ont quelque chose de magique mais tellement mathématique. (...) J'avais envie que ma personnalité puisse s'exprimer pleinement. Toutes sortes de papier avaient déjà été utilisées par de nombreux artistes et je cherchais une originalité.

Ce fut le papier de soie avec mes techniques propres.

Papier de soie ... De soi ? En fait, c'est bien connu, les artistes ne parlent que d'eux ! "

 

Pourquoi l'argile ?

Anne-Marie Kelecom :

"Avec l'argile, tout est transformation, métamorphose. Chaque recherche est une interrogation sur la genèse du vivant.

Concasser, mélanger, couler, brûler, en quête de l'émotion d'abord ... La matière répond à mes gestes, et voilà ! C'est le début d'une conversation.

Partir de la source comme si, au bout de mes doigts, l'argile laissait advenir ce qui cherche à naître, à se construire, à respirer.

L'argile me guide vers d'autres matières."

Miroir de nos émotions

Edith Nicot :

"Le papier, de par sa qualité, spécificité éphémère et vulnérabilité entre en résonance avec l'existence humaine.

Travailler avec le papier c'est jouer avec les paradoxes de la fragilité et de la force, des apriori, du paraître e de l'être.

Mon parcours de psychologue en psychiatrie : déconstruire et construire son regard pour découvrir de nouvelles potentialités, revisiter les notions du parfait et de l'imparfait et donner un autre sens à la vie.

Cette création sensible au vent peut s'animer et alors nous interpeller comme un miroir possible de nos émotions."

Animer des lieux

Anne-Marie Kelecom :

"J'aime beaucoup animer des lieux. On m'offre un cadeau lorsqu'on me demande de mettre en place une installation. Cela m'oblige à examiner son histoire, à "entrer en communication" avec lui.

J'aime proposer un travail en cohérence soit avec le lieu, soit avec les personnes qui exposent."

Ensemble : création et mise en espace à quatre mains.Galerie La Source, Fontaine lès Dijon, 2016.
Ensemble : création et mise en espace à quatre mains.Galerie La Source, Fontaine lès Dijon, 2016.
Ensemble : création et mise en espace à quatre mains.Galerie La Source, Fontaine lès Dijon, 2016.
Ensemble : création et mise en espace à quatre mains.Galerie La Source, Fontaine lès Dijon, 2016.
Ensemble : création et mise en espace à quatre mains.Galerie La Source, Fontaine lès Dijon, 2016.
Ensemble : création et mise en espace à quatre mains.Galerie La Source, Fontaine lès Dijon, 2016.
Ensemble : création et mise en espace à quatre mains.Galerie La Source, Fontaine lès Dijon, 2016.
Ensemble : création et mise en espace à quatre mains.Galerie La Source, Fontaine lès Dijon, 2016.

Ensemble : création et mise en espace à quatre mains.Galerie La Source, Fontaine lès Dijon, 2016.

Lithops et stromatolithes

Anne-Marie Kelecom :

"La nature est source d'émerveillement et nous rapproche de l'essentiel. Elle est enseignement et me guide chaque jour.

L'observation des succulentes m'apporte force. Leur capacité d'adaptation me fascine.

Les lithops, plantes-cailloux, m'ouvrent un horizon de travail et de réflexion.

C'est une ouverture à l'abstrait."

A propos des stromatolithes : "Je me suis inspirée de cette vie et de ce qu'elle véhicule.

Tout ce travail est une résilience si bien enseignée par la nature."

Succulente (ici joubarbe), lithops, lithops en fleur, stromatolithes en Australie.
Succulente (ici joubarbe), lithops, lithops en fleur, stromatolithes en Australie.
Succulente (ici joubarbe), lithops, lithops en fleur, stromatolithes en Australie.
Succulente (ici joubarbe), lithops, lithops en fleur, stromatolithes en Australie.

Succulente (ici joubarbe), lithops, lithops en fleur, stromatolithes en Australie.

Le liber de l'arbre

Edith Nicot :

"J'utilise aussi le liber de l'arbre, partie entre l'écorce verte et le coeur, c'est le réseau des canaux empruntés par la sève, la partie vivante de l'arbre qui permet à celui-ci de croître.

Mon travail met en évidence ce réseau qui devient la trame structurelle de mes créations. "

" Rendre compte de la délicatesse du temps qui passe."
" Rendre compte de la délicatesse du temps qui passe."
" Rendre compte de la délicatesse du temps qui passe."
" Rendre compte de la délicatesse du temps qui passe."
" Rendre compte de la délicatesse du temps qui passe."

" Rendre compte de la délicatesse du temps qui passe."

" Le travail de plissage à la main, de développement et de mise en forme réclame pendant son exécution de la patience et un temps étiré propre à la réflexion."
" Le travail de plissage à la main, de développement et de mise en forme réclame pendant son exécution de la patience et un temps étiré propre à la réflexion."
" Le travail de plissage à la main, de développement et de mise en forme réclame pendant son exécution de la patience et un temps étiré propre à la réflexion."
" Le travail de plissage à la main, de développement et de mise en forme réclame pendant son exécution de la patience et un temps étiré propre à la réflexion."
" Le travail de plissage à la main, de développement et de mise en forme réclame pendant son exécution de la patience et un temps étiré propre à la réflexion."

" Le travail de plissage à la main, de développement et de mise en forme réclame pendant son exécution de la patience et un temps étiré propre à la réflexion."

Anne-Marie Kelecom, à l'écoute de la matière : "J'ai besoin de cet accompagnement physique"
Anne-Marie Kelecom, à l'écoute de la matière : "J'ai besoin de cet accompagnement physique"
Anne-Marie Kelecom, à l'écoute de la matière : "J'ai besoin de cet accompagnement physique"
Anne-Marie Kelecom, à l'écoute de la matière : "J'ai besoin de cet accompagnement physique"
Anne-Marie Kelecom, à l'écoute de la matière : "J'ai besoin de cet accompagnement physique"
Anne-Marie Kelecom, à l'écoute de la matière : "J'ai besoin de cet accompagnement physique"
Anne-Marie Kelecom, à l'écoute de la matière : "J'ai besoin de cet accompagnement physique"
Anne-Marie Kelecom, à l'écoute de la matière : "J'ai besoin de cet accompagnement physique"

Anne-Marie Kelecom, à l'écoute de la matière : "J'ai besoin de cet accompagnement physique"

Pour écouter Anne-Marie Kelecom et Edith Nicot  parler avec passion des matériaux qu'elles travaillent, à pleines mains et  à bras le corps

le podcast du 47e numéro du Mot sur la Main, une émission du 100.0 FM,

c'est ici :http://radio-cultures-dijon.com/wp-content/uploads/Le%20mot%20sur%20la%20main%20-%2028%20novembre%202016%20-%20les%20expositions.mp3

Et pour terminer en musique, c'est plus bas, après la biblio. A bientôt.

Les livres dont nous avons parlé au cours de l'émission
Les livres dont nous avons parlé au cours de l'émission
Les livres dont nous avons parlé au cours de l'émission
Les livres dont nous avons parlé au cours de l'émission
Les livres dont nous avons parlé au cours de l'émission

Les livres dont nous avons parlé au cours de l'émission

Publié dans Le Mot sur la Main

Partager cet article

Repost 0

Danse pour tous

Publié le par Claude Léa Schneider

 Atelier "Danse sans (se) voir, KLAP Maison pour la danse, Marseille

Atelier "Danse sans (se) voir, KLAP Maison pour la danse, Marseille

Savez-vous ce qu'est un "colorino" ?

  • "Le Colorino est un identificateur de couleur parlant assurant également la reconnaissance de lumière." C'est "l'objet fétiche" apporté par Dominique Bertucat invitée du 46e n° du Mot sur la Main consacré à la danse contemporaine pour tous, avec Patricia Lamboley, Jenny Biron et Julie Saconnet.  Et pourquoi est-ce l'objet fétiche de Dominique ? Parce qu'elle est non-voyante. Elle est non voyante et elle danse ? oui ! Elle pratique la danse contact. Et grâce à son "colorino", elle porte chaque jour une tenue dont les couleurs sont parfaitement assorties, en toute indépendance. Vous ne serez pas au bout de vos surprises en écoutant le podcast dont vous trouverez le lien à la fin de cet article.

Dominique Bertucat est présidente de l'Association Les Yeux en promenade qui permet aux personnes mal-voyantes ou non-voyantes de retrouver confiance et autonomie en participant à de nombreuses activités, dont des ateliers danse en partenariat avec le  Centre de développement chorégraphique  (CDC) dont Jenny est responsable de l'action culturelle et de la communication. Patricia, quant à elle, est professeure missionnée par le Rectorat au service éducatif du CDC.

Julie, dont la voix vous est familière sur le 100.FM, a envisagé un moment de faire de la danse contemporaine son métier, avant d'y renoncer  et elle nous dit pourquoi.

Pour en savoir davantage sur l' association les Yeux en promenade : https://www.francebleu.fr/infos/societe/dijon-des-ateliers-pour-apprendre-guider-les-personnes-mal-ou-non-voyantes-1457865582

Pour en savoir davantage sur le CDC Art-Danse : http://art-danse.org/

Batsheva, troupe cosmopolite d'Ohad Naharin

Avec nos invitées, nous évoquons d'abord quelques sujets qui peuvent faire obstacle et débat  face à la danse contemporaine : son aspect "art contemporain" justement, la peur de la façon dont le corps est mis en mouvement, le fait que le ballet contemporain  montre un reflet de la société et  renvoie à notre quotidien, son cosmopolitisme, sa fonction politique ... (Photo : Batsheva, troupe cosmopolite du chorégraphe Ohad Naharin)
Nous évoquons aussi tout ce qui peut parfois décourager qui veut suivre une formation professionnelle de danse. (Photo : Batsheva, troupe cosmopolite du chorégraphe Ohad Naharin)

Puis nous parlons de tout ce qui permet justement de surmonter ces obstacles, ceux que rencontrent danseurs et spectateurs. Parce qu'il est bien nécessaire de former le spectateur très jeune, c'est le rôle des actions pédagogiques et du CDC.

Dans nos sociétés, "les gens ont besoin de corps", comme le dit la chorégraphe Anne Teresa De Keersmaeker.

D'où un renouveau des danses folkloriques, facteur d'intégration sociale et culturelle.

Et une ouverture de la pratique de la danse pour tous, pour tous les corps, et donc aussi pour tous les handicaps, ce qu'on appelle la danse intégrée.

3 films pour en savoir davantage :

http://festivaldemarseille.com/2015/danse-et-handicap-trois-films-autour-de-la-danse-integree/

L'actualité danse est très riche en ce moment. Instances, à Chalon sur Saône, vient de se terminer, mais à Dijon et en périphérie, profitez des nombreux spectacles proposés par le festival des Nuits d'Orient du 26 novembre au 11 décembre.

Vous pouvez télécharger le programme ici :

Programme Nuits d''Orient 2016

Vous pourrez découvrir en particulier le chorégraphe Kader Attou, directeur du Centre Chorégraphique National de La Rochelle, et sa compagnie Accrorap qui présentera le 9 décembre son spectacle "Douar" (Hameau).

Un bel article sur Kader Attou dans le n° 1 de  Contact Magazine :

http://www.contact-magazine.com/

 http://www.honk-asso.com/edition

Pour ma part, j'ai un coup de coeur pour son spectacle "The Roots" (Les Racines), dont je vous invite à découvrir un extrait ici :

 

En suivant ce lien, vous pourrez voir la bande-annonce de ce film qui vient tout juste de sortir :

http://www.telerama.fr/cinema/films/polina-danser-sa-vie,512033.php

Réalisé par (2016)

Et il est encore temps de voir l'excellente série documentaire Let's Dance de Florence Platarets et Olivier Lemaire sur ARTE :

http://www.arte.tv/guide/fr/062247-001-A/let-s-dance-2-3

 

 

Envie d'un stage ? c'est possible ! Cliquez sur le calendrier pour lire. Et aussi prochainement https://sabinearman.wordpress.com/2016/10/26/le-festival-danse-a-dijon-17-janvier-au-1er-fevrier-2017-art-danse-cdc/
Envie d'un stage ? c'est possible ! Cliquez sur le calendrier pour lire. Et aussi prochainement https://sabinearman.wordpress.com/2016/10/26/le-festival-danse-a-dijon-17-janvier-au-1er-fevrier-2017-art-danse-cdc/
Envie d'un stage ? c'est possible ! Cliquez sur le calendrier pour lire. Et aussi prochainement https://sabinearman.wordpress.com/2016/10/26/le-festival-danse-a-dijon-17-janvier-au-1er-fevrier-2017-art-danse-cdc/

Envie d'un stage ? c'est possible ! Cliquez sur le calendrier pour lire. Et aussi prochainement https://sabinearman.wordpress.com/2016/10/26/le-festival-danse-a-dijon-17-janvier-au-1er-fevrier-2017-art-danse-cdc/

La musique de notre 1ère  pause musicale est ici :

  •  Idaho "Live Today Again"

https://www.youtube.com/watch?v=KIz_pyCVTPY

Elle  donne envie d'inventer une chorégraphie, non ?

Le podcast de l'émission est là :

http://radio-cultures-dijon.com/wp-content/uploads/Le%20mot%20sur%20la%20main%20-%2021%20novembre%202016%20-%20danse%20contemporaine%202.mp3


Et pour terminer ....

Cette émission, cet article vous ont plu ? Dites -le nous ! A bientôt.

Publié dans Le Mot sur la Main

Partager cet article

Repost 0

Entreprendre Pour Apprendre

Publié le par Claude Léa Schneider

Mathieu Chaillot

Et voici le n° 43 du Mot sur la Main sur le 100 FM ! Entreprendre pour Apprendre, ou comment donner aux jeunes le goût d'entreprendre, à travers 4 parcours, du CM1 à l'Après Bac !

  • Avec Catherine Dubos, chargée de mission à la Cellule Relation écoles-Entreprises (CRéE) au Rectorat de Dijon,
  • Pauline Fuster, Directrice régionale de "Entreprendre pour Apprendre" (EPA) Bourgogne (photo ci-dessous)
  • et Mathieu Chaillot, (photo ci-dessus) actuellement étudiant en information-communication à l'IUT de Besançon, mais qui a suivi le parcours quand il était élève de 2nde et qui peut apporter son témoignage avec un certain recul.
  • Pauline FusterLongtemps, trop longtemps, les mondes scolaires et universitaires ont été tenus à l'écart du monde du travail pour des raisons variées et plus ou moins idéologiques.
  • Quant à la représentation que les jeunes - et aussi les moins jeunes- ont des métiers et des univers professionnels, elle est très floue et construite sur l'iceberg du visible et des clichés.
  • On ne le répétera jamais assez : il faut ouvrir à tout âge son champ des représentations professionnelles.
  • Au cours d'un stage effectué dans une entreprise où travaille un de ses parents, un jeune est généralement très surpris quand il découvre le quotidien professionnel de son père ou de sa mère !
L'écoblet, 3ème Collège Malraux, Dijon, 2012.

L'écoblet, 3ème Collège Malraux, Dijon, 2012.

Catherine DubosL' "objet-fétiche" de notre émission est l'écoblet, (photo ci-dessus) un gobelet "pocket", écologique, étanche et pliable conçu et fabriqué par les 3ème option Découvertes Professionnelles 3h, au collège André Malraux de Dijon en 2012, équipe pilotée par Catherine Dubos, professeure de Technologie (photo ci-contre).

Si vous voulez en savoir davantage sur les différentes étapes de la création d'un produit en mini-entreprise  : conception, étude de marché, entretiens d'embauche, ouverture d'un compte bancaire, fabrication, assemblée générale, vente, salon régional ..., 

regardez ce clip de présentation d'une mini-entreprise EPA qui suit une équipe tout au long d'une année scolaire en cliquant sur la vidéo ci-dessous :https://vimeo.com/114992447

 

Pauline et Catherine  nous expliquent le fonctionnement du dispositif.

Mathieu nous raconte son expérience et sa satisfaction de l'avoir vécue quand il était élève de 2nde au lycée St Joseph de Dijon.

Nous évoquons aussi toutes les qualités que cette aventure développe chez les jeunes.

Et une plus grande ouverture sur le monde du travail pour les enseignants de l'équipe !

Mathieu déclare que cette expérience l'a bien aidé à communiquer, lui qui n'aimait pas trop s'exprimer.

D'ailleurs il fait actuellement des études de ... communication !

De 10 à 25 ans, du CM1 aux classes post-bac, de la toute première initiation à l'entreprise jusqu'au programme START-UP, où  les étudiants construisent et gèrent ensemble une véritable entreprise durant une année scolaire,  tous les parcours sont possibles.

 

 

Nous ne nous quittons pas sans évoquer :

  • les obstacles à surmonter pour les jeunes et les moins jeunes quand il s'agit de créer son entreprise,
  • la fragilité du statut d'autoentrepreneur,
  • la tendance à l' "ubérisation" dans certains secteurs professionnels ...

Raisons de plus pour apprendre à entreprendre avec Entreprendre pour Apprendre !

Merci à nos trois invités Pauline, Catherine et Mathieu,  et à Florian à la technique.

Deux livres sur le sujet, destinés aux jeunes et d'une lecture facile.Deux livres sur le sujet, destinés aux jeunes et d'une lecture facile.

Deux livres sur le sujet, destinés aux jeunes et d'une lecture facile.

Le Mot sur la Main est une émission conçue et présentée par Claude Léa Schneider le lundi à 19h sur le 100 FM.

Le Mot sur la Main est une émission conçue et présentée par Claude Léa Schneider le lundi à 19h sur le 100 FM.

Publié dans Le Mot sur la Main

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>